Un nouveau directeur à Gourmelen

Yann Dubois succède à Pascal Bénard et  a intégré ses fonctions de directeur de l'EPSM Etienne Gourmelen depuis le 22 Janvier 2018.

Il nous vient de l'EHESP de Rennes où il enseignait en qualité d'expert en management.

Avant cela, il avait été DRH au CHU de Brest.

Dans un contexte économique tendu, ses premières décisions seront très attendues...

 

le 30/01/2018

Un nouveau déficit à Gourmelen

Mêmes causes, mêmes conséquences : une dotation en dessous des besoins génère mathématiquement un déficit. Pour 2018 il est estimé à 810000 € !

Dire qu'on vient, au prix de couteux efforts du personnel, d'éponger 1.2 millions de dette en finissant l'année 2016 avec un excédent comptable de quelques 600000 €, ce nouveau trou est difficilement compréhensible.

Stop aux déficits programmés !

Stop aux déficits programmés de Gourmelen!

  

Un million d’euros de déficit! Une confiscation intolérable exécutée par l’ARS!

 

Les 4 facteurs de la descente aux enfers du déficit:

 

  • Taux ONDAM en dessous du minimum attendu (taux de l’inflation 2%). La CGT l’écrivait dans son “Impact de juin 2012” :“Un EPRD 2012 avec un ONDAM à 0,5%: autant dire une condamnation par l'ARS qui nous conduit droit dans le mur”... soit un manque à gagner / inflation (environ 2%) de “55 000 000 € (budget principal) x 1,5%= 800 000€”.

 

  • Un débasage* annuel de 300 000 € en moyenne depuis 2 décennies

 

  • Une unité (Ar Sterenn) financée aux 2 tiers, un manque à gagner de 3 à 400 000 €

 

  • Un déficit de recettes liées à l’activité de l’UMP (recettes perçues par le CHIC, dépenses de personnels financées par l’EPSM), soit un manque à gagner de 3 à 400 000 €

 

  • Au total un manque 1,7 à 1,9 millions d’euros

Une volonté manifeste de l’ARS d’étrangler l’EPSM avec les effets sur une réduction de personnel, donc une baisse de la qualité des soins (ou de la quantité: fermeture d’unité?), de la dégradation des conditions de travail, et du service rendu, l’arrêt des projets en cours (Unité pour les soins aux long cours, et...).

Un déficit reconductible d’une année à l’autre... et donc une logique de suppressions successives d’emplois.

La réponse proposée par la direction est totalement inadaptée...

lire l'analyse et les propositions de la CGT                   publié le 26 mars 2013


Appel de la CGT et SUD EPSM Gourmelen

ASSEMBLEE GENERALE D’INFORMATION

MARDI 26 MARS 14 h

Face à un déficit d’un million euros, la direction présente 3 pistes de retour à l’équilibre :

 

1° : Moins de RTT !

Renégociation du protocole ARTT conclut en 2002, en supprimant de 1 à 4 jours de RTT.

2° : Moins de personnel !

Suppression de 1 à 2 ETP par pôle, soit, suppression de 16 postes (à l’appréciation des chefs de pôle)

3° : Moins de droits sociaux !

Suppression des jours RTT octroyés dans le cadre des congés maternité et/ou paternité et aux contractuels en CDD.

 

Nous ne sommes pas d’accord !

ET VOUS ?

 

EPSM Gourmelen: MOBILITE des Infirmier(e)s

 

Etonnement de collègues infirmiers, pour leur mobilité!!?

En effet depuis 1 an environ, les règles ont été modifiées et sont passées inaperçues.

2 formes de mobilité: intra-polaire (chaque pôle ayant ses propres règles) et interpolaires (un note de la DSIRMT précise les modalités: lire sur l'intranet : gestion institutionnelle - DSIRMT - notes de service 2012 )


Ce n'est pas un cadeau de Noël!

Mais la juste application du droit, et une victoire de la mobilisation des personnels et de l'intersyndicale: dossier initié et porté par la CGT!

 

Après plus d'une année de négociations la Direction de l'EPSM Gourmelen reconnait le droit légitime aux Assistantes Sociales de percevoir la prime de 1 ère catégorie...

 

publié le 05 février 2013

EPSM Gourmelen:

 

La CGT demande l'annulation du concours d'AMA, sur le poste annoncé à la Direction Générale...

Concours "virtuel" qui sent pas bon?!!

Lire la lettre ouverte au Directeur.

publié le 11 janvier 2013

Le nouveau Directeur de l'EPSM Gourmelen, Mr Bénard, fait sa com'

Gourmelen. Régler la saturation chronique
5 janvier 2013



Ces dix dernières années, l'hôpital s'est restructuré, modernisé, ouvert sur l'extérieur. La mutation va-t-elle se...

Source : www.letelegramme.com

CR CGT des Instances de décembre de l'EPSM Gourmelen

 

AU SOMMAIRE:

  1. FRAIS DE DEPLACEMENT - Le Dossier Marathon de l'Année: bientôt la ligne d'arrivée?
  2.  ABSENTEISME INQUIETANT 
  3. REORGANISATION DES SERVICES TECHNIQUES ET DU SERVICE INFORMATIQUE
  4. LE CSAPA: un glissement insidieux vers le privé?
  5. UMP - UAR : un dossier chaud
  6. CRITERES DE SELECTION D’AVANCEMENT EN GRADE: Le mérite et la concurrence sources de rivalités intestines!!??

lire notre publication


RPS: Risques Psycho-Sociaux; un plan en cours de construction à l'EPSM Gourmelen.

 

La CGT invite les personnels à y participer et remplir le questionnaire d'enquête.

 

Pourquoi la CGT s'inscrit dans cette démarche?

Pas très "fan" de ces grosses "machines"(plan ceci, plan cela...) qui nous tombent sur le rable, qui servent beaucoup à décorer la vitrine, qui côutent au budget, la CGT s'y est pourtant associée. Pourquoi?

 

L'histoire de ces 5 dernières années à Gourmelen est scellée par les stigmates ....

lire le texte

publié le 3 décembre 2012

 

Un dossier chaud: Les admissions - L'Accueil - L'UAR à Gourmelen

Le projet - Les questions - Les revendications - Les premières réponses de l'administration

lire l'analyse de la CGT

 

MISSIONS DE SECTEUR

Frais de déplacement et résidence administrative

Un dossier qui dure, dure, dure, dure, dure……..

 

Voilà presqu’un an que le dossier des résidences administratives et des frais de déplacements est à l’étude sur l’EPSM soulevant des inquiétudes légitimes et créant des iniquités chez les personnels qui sont amenés à se déplacer sur le secteur avec leur véhicule personnel. Pour certains les ordres de ....

lire le tract intersyndical CGT - SUD - CFDT...

publié le 6 décembre 2012


EPSM Gourmelen

 

Les dialogues de sourds entre syndicats et directions continuent...

Bienvenue au nouveau directeur, Monsieur Pascal Benard, qui est sûrement venu avec une valise de sonotones!?

 

lire le compte-rendu intersyndical CGT - SUD du CHSCT du 4 octobre.


Gourmelen. 60 hospitaliers manifestent leurs inquiétudes

30 juin 2012 -

Envoyer l'article à un ami

Une soixantaine d'agents de l'hôpital Gourmelen, à Quimper, s'est rassemblée hier matin au moment où se réunissait le conseil de surveillance. Le personnel a tenu à faire part de ses inquiétudes sur les réorganisations en cours.

Les salariés se sont rassemblés pour protester contre les réorganisations et la dégradation des conditions de travail.

Hier matin, à 9h, une soixantaine de salariés a répondu à l'appel de la CGT et de Sud Santé (la CFDT n'a pas adhéré à l'intersyndicale) et s'est rassemblée devant le bâtiment du Sediac pour protester contre les réorganisations envisagées. Des menaces de fermeture planent sur l'accueil des urgences au sein de l'hôpital Gourmelen. «Les urgences seront transférées vers le Chic de Cornouaille qui accueille déjà 2.500 personnes par an. Le service verra son activité psychiatrique multipliée par deux sans moyens supplémentaires», dénonce Yannick Milin, délégué CGT. 

Des soignants «sous tension»

Les salariés se sont invités au conseil de surveillance. Devant les membres de la direction, les représentants des médecins, les élus, les responsables de l'Unafam, ils ont parlé de leurs conditions de travail qui ne cessent de se dégrader et génèrent de la souffrance au travail. «De plus en plus de soignants font leur travail sous tension. On n'est pas dupes des réorganisations», ont-ils dit. 

500.000 € manquent au budget

Patrice Houart, délégué de Sud Santé, révèle que, jeudi, «un manque de 500.000 € dans le budget pour l'exercice en cours a été annoncé à la commission médicale d'établissement (CME) et au comité technique d'établissement (CTE), l'instance représentative du personnel. Cela va obliger à piocher dans les dernières réserves qui devaient servir à amortir les derniers investissements. Un service, ArSteren, devrait fermer. Mais on est obligé de le maintenir sans financement. Il n'y a pas de place pour les patients dans les autres services». 

Trop de zones d'ombre 

Le CTE n'a pas validé le projet d'établissement qui faisait état de certaines réorganisations. «Il y a beaucoup de zones d'ombre. On nous demande de voter des choses dont ils n'ont dessiné que les contours sans vraiment de garantie de moyens», protestent les syndicalistes. «On espère que notre message sera entendu. Lorsque nous sommes intervenus, les membres du conseil avaient déjà voté le projet d'établissement. Ils nous ont dit qu'ils seraient attentifs. On aimerait bien que les différentes instances se positionnent sur le mal-être au travail», conclut Patrice Houart.

  • C.T. Le Télégramme du 30 juin 2012

 


Hôpital Gourmelen. Un climat de plus en plus tendu 

27 juin 2012 - 

Envoyer l'article à un ami

Hier, Yannick Milin (CGT) et Patrice Houart (Sud Santé) ont fait le point sur «la dégradation des conditions de travail» à l'hôpital Gourmelen. Ils appellent à un rassemblement vendredi.

Régulièrement, les syndicalistes de Gourmelen tirent la sonnette d'alarme pour alerter sur le manque de moyens. Un constat partagé par la communauté médicale. L'augmentation des dépenses prises en charge par l'assurance-maladie concernant la psychiatrie est fixée en 2012 à 2,07% au niveau national, ce qui permet le maintien des emplois. Dans une motion en date du 29mai, la communauté médicale de Gourmelen relève qu'«entre l'actualisation des moyens et les efforts d'économie demandés, le taux notifié par l'Agence régionale de santé est de 0,45%, ce qui ne permet pas le maintien des emplois dans l'établissement, alors que le plateau technique en psychiatrie est représenté essentiellement par des moyens humains». «Les praticiens souhaitent exprimer leur plus vive inquiétude concernant le devenir de leur établissement» ajoute la motion. 

«À flux tendu» 

Conforté par ce constat, les syndicalistes estiment que c'est tout un édifice qui se craquelle avec des faiblesses qui se répercutent sur l'ensemble. «Le personnel travaille à flux tendu, dit Patrice Houart. À la clinique, il y a une suroccupation chronique des 110 lits d'hospitalisation et l'on est parfois obligé de diriger les personnes vers d'autres lieux». «Dans les centres médico-psychosociologiques, l'extension des plages horaires, l'ouverture le week-end doit se faire à moyens constants». 

«Injonction paradoxale»

«Pour optimiser les ressources humaines, les congés sont imposés, mais il arrive souvent qu'il y ait des rappels de personnel à domicile faute de remplaçants infirmiers, explique Yannick Milin. On est dans l'injonction paradoxale qui consiste à planifier très tôt en amont puis à adapter en permanence. Il y a un ras-le-bol, un climat délétère dans l'établissement qui se traduit par une augmentation des arrêts de travail dans le cadre des risques psychosociaux». 

«Délestage» 

Les syndicalistes s'inquiètent des conséquences de cette politique qui peut se traduire par un «délestage d'activités vers le secteur associatif ou privé». Ce serait le cas pour le Centre de soins d'accompagnement et de prévention des addictions de Gourmelen qui va fusionner avec les équipes d'une association. «L'ARS a attribué le budget à l'association et l'hôpital va détacher du personnel. Ce schéma est incohérent. L'hôpital devrait gérer l'addictologie». Ce vendredi, les syndicalistes veulent attirer l'attention des administrateurs sur le climat de «souffrance au travail» qui résulte de ces réorganisations. Un rassemblement est prévu à 8h45 devant la salle où se tiendra le Conseil de surveillance.

  • Ronan Larvor

 

      RAPPEL

  

 

En référence aux derniers tracts diffusés et parce que tout le monde sera concerné, les syndicats SUD et CGT de l’EPSM invitent l’ensemble du personnel de l’établissement a participer massivement à l’assemblée générale qui se tiendra

 

le jeudi 21 juin 2012 à 14h

dans les locaux syndicaux de l’EPSM.

 

Cette assemblée se fera sur l’heure d’information syndicale. Syndiqués, non-syndiqués, tous les salariés peuvent y prétendre.

 

 

 L’ordre du jour portera sur :

 

Ø   La réorganisation de l’accueil-urgence de l’EPSM-UAR

 

Ø   La réorganisation de l’UMP

 

Ø   La réorganisation des CAMP

 

Ø   La réorganisation des services d’admission

 

Ø   Le regroupement des CSAPA

 

Dernier point et pas le moindre :

 

Ø   La souffrance au travail à l’EPSM !!!!

GOURMELEN dans le mur!

Un budget 2012 annoncé comme déficitaire, du fait d’Ar Sterenn, pas financé.

Un EPRD avec un ONDAM à 0,5%: autant dire une condamnation par l'ARS qui nous conduit droit dans le mur.

La CGT alerte les candidats aux élections dans sa lettre ouverte

publié le 13 juin 2012

                                       Quimper, le 12/06/2012

 

Pour une Unité d’Accueil et de Régulation

 

Depuis quelques semaines l’avenir de l’Accueil-Admission dans sa configuration actuelle revient en force dans un groupe de travail qui a pour but de réfléchir à la mise en place du projet médical validé en juin 2011.

 

Pour mémoire le projet médical2012-2016 prévoit la création d’une unité d’appuis et de régulation. Ce projet est une coquille vide de toute substance que l’on nous demande aujourd’hui de remplir mais sans nous indiquer quels en sont les missions ni les moyens alloués à son fonctionnement.

 

Comment peut- on envisager d’augmenter les horaires d’ouverture des CAMP quand il n’y a déjà pas de présence médicale dans les CAMP sur les amplitudes horaires actuelles ?

 

Comment baser un dispositif sur la programmation des hospitalisation quand la clinique 10 est régulièrement saturée ?

 

Nous savons qu’aucune réorganisation ne se fera sans désorganisation tant que ces deux problèmes n’auront pas trouvé de réponse.

 

 

C’est pourquoi la CGT se joint 

 à l’ assemblée générale


Du Jeudi 21 Juin à 14h00


 au local syndical


(sur l’heure d’information syndicale)

 

 

CHSCT de juin 2012: Pluies de questions posées par la CGT Gourmelen

 

publié le 29 mai 2012 

 

PHARMACIE SOUS PERFUSION……

 

Courrier de l'intersyndicale CGT- SUD adressé à la direction


Il faut trancher le noeud gordien de Gourmelen!

 

Gourmelen frôle le burn-out: suroccupation de lits, problèmes de personnel...

 

Des sous!  Du personnel!  Des moyens!

publié le 22 mai 2012


EPSM Gourmelen

 

Le sujet  DES FRAIS DE DEPLACEMENTS a été abordé au CTE du 12 avril

 

Rencontre avec le Directeur de l'UHC

 

Le 3 avril 2012, la CGT allait à la pêche aux infos. L'UHC et les GCS sont en route, mais les personnels sont sur le bord de la route à attendre le train des restructurations... Lesquels seront-ils happés?

 

 


 

EPSM Gourmelen Conflit "Résidence Administrative"

 

Dans le conflit qui oppose toute la communauté soignante à la DRH, sur la notion de "résidence administrative", une nouvelle piste de travail est à l'étude.

Attaque des accords signés en 2002 par la direction et les syndicats.

 

La DRH dénonce implicitement les accords de l'aménagement du temps de travail, datant de 2002, signés par la direction et les syndicats CGT et CFDT, après un référendum largement favorable exprimé par les personnels...

 

Dans une première note d'information de janvier 2012, elle imposait aux cadres de planifier les congés (CA, RC, RTT...) au-delà du contenu des accords...Cette note est, par ailleurs, dans maintes situations, inapplicable!

 

Dans une 2 ème note, elle remet en cause la notion de "choix de la résidence administrative" retenu dans l'accord ...

 

Déjà en 2011, la DRH avait d'autorité formellement interdit le report des congés au-delà du 31 décembre, disposition obtenue lors d'un CTE des années précédentes, qui apportait cette souplesse de planification reconnue par les agents, mais surtout par les cadres.

 

Nous ne sommes pas à une contradiction près: d'un côté la direction fait étalage d'une volonté de promouvoir le "dialogue social" et de l'autre, de prendre des décisions sans concertation qui s'opposent à l'optimisation des conditions de travail. La direction crée ainsi un climat délétère inutile de suspicion à l'égard des personnels, et peu propice à la promotion d'une qualité des soins. La recherche outrancière de la rigueur réglementaire et de la rigueur budgétaire ne sont pas toujours des qualités favorables à la recherche de la qualité de soins! 

 

Quand est-ce que la direction permettra aux agents de travailler en toute sérénité?

Pour quelles raisons la direction s'acharne à remettre en cause ce qui "fonctionne"?

L'EPSM traverse déjà une période de grands bouleversements institutionnels, générant ainsi un climat suffisamment déstabilisant. Mais qu'est-ce qui pousse la direction à allumer des feux?

 

LES PERSONNELS SE MOBILISENT: lire le communiqué intersyndical ci-dessous.

 

Pour mémoire, la notion de "choix de la résidence administrative", "afin de ne pas entraver la mobilité des agents et les réorganisations" résulte de négociations difficiles qui prenaient en compte différents paramètres:


   1°) La mission de l'EPSM est d'apporter les soins au plus près de la population.

   2°) Les moyens mis à disposition sont essentiellement les personnels (+ de 86 % du budget)

   3°) L'EPSM met à disposition de ces personnels les moyens nécessaires pour qu'ils puissent exercer leurs missions. En l'occurrence, l'EPSM fournit les véhicules. Ou il demande, pour des raisons économiques et ergonomiques, aux personnels d'utiliser leur propre véhicule, en échange de défraiement!!!

   4°) Les affectations des agents ne sont pas des choix personnels, mais des contraintes d'organisation de service.

   5°) L'utilisation du véhicule personnel, du fait d'une prise de travail sur le lieu d'affectation et non sur Gourmelen, permet des économies de temps de travail et donc améliore l'efficience de l'organisation et de la qualité des soins.

   6°) Certains postes ont besoin d'une attractivité pour compenser l'éloignement géographique. Le choix de la "résidence administrative" en est un élément déterminant.

 

 

 

 

 

EPSM GOURMELEN le 09/03/2012

 

 

Communiqué des syndicats CGT, SUD, CFDT

 

Ce jour, DRH, psychologues, paramédicaux, affectés sur le secteur, et organisations syndicales se sont réunis pour évoquer les conséquences relatives à la révision des notions de « résidence administrative » en lien avec les affectations principales, et l’impact de celles-ci sur le remboursement des frais de déplacement actuellement gelés.

 

Dans l’attente d’une étude DRH plus précise, (nombre d’agents concernés, situations particulières….. ), la DRH s’est engagée à assurer le remboursement des frais de déplacement engagés par les agents concernés pour les mois de janvier, février.

 

La règle appliquée à l’EPSM, jusque présent, reste d’actualité jusque fin mars. D’ici fin mars les agents seront tenus informés par la DRH et, le cas échéant reçus, pour étudier les situations particulières.

 

Pour rappel : toute modification de l’organisation de travail (ou impactant sur celle-ci) sur l’epsm, doit faire l’objet d’un échange avec les organisations syndicales et être soumise au CTE pour validation.

 

 

décembre 2011 

 

Pas de Père Noël pour les contractuels

 

 

“La prime de service refusée aux agents contractuels par le Conseil d’Etat en 2009
Le versement de la prime de service aux agents contractuels a été définitivement tranché en leur défaveur par un arrêt du Conseil d’état en 2009 .
Le Conseil d’Etat a justifié sa décision en expliquant que les autorités signataires de l’arrêté du 24 mars 1967 n’avaient pas compétence pour instaurer la prime de service aux agents contractuels servant dans les établissements publics hospitaliers dès lors que ces agents étaient placés sous une autorité différente de la leur

Contre toute attente, dans notre département la CGT de 3 établissements,  dont le CHIC, après avoir esté, ont obtenu, suite à une incompétence de l’avocat de l’administration, l’octroi de la prime aux contractuels de leur établissement, et ce pour la courte période (4 ans) précédent la décision du conseil d’état.
Les contractuels de Gourmelen ne sont pas concernés.”

 

Le 16 décembre 2011

 

NON AUX CONGES EPARGNES ENCORE MOINS PERDUS

    POUR DES AGENTS NON EPARGNES !!!

voir le tract intersyndical

 

13 octobre 2011

 

Un CHSCT fort en émotions

 

 

 

Une cinquantaine de personne au moins s’est mobilisée pour venir soutenir les collègues et les représentants du personnel en ouverture du CHSCT à l’appel de l’intersyndicale.

 

Le personnel a pu se saisir d’un espace de parole nécessaire à l’expression de son mal-être.

 

Chacun a pu parler de son vécu tout en retenue et avec professionnalisme.

Le Directeur a écouté attentivement chaque intervenant.

 

La direction ne peut que prendre conscience de l’ampleur du malaise que nous abordons régulièrement dans les instances.

 

Nous remercions tous ceux qui ont pu se déplacer et faire la démonstration que les faits que nous dénonçons depuis plusieurs mois ne sont pas une « vue de l’esprit subjective et partiale » de la part de vos représentants syndicaux mais une réalité partagée par l’ensemble du personnel de notre établissement.

 

La CGT porte votre parole avec force et conviction. Notre conviction est intime et notre force est la votre.

 

 6 octobre 2011

 

HALTE AUX RUMEURS !!!!

 

 

 

 

Les agents réunis en assemblée générale sur le thème de la violence institutionnelle ont pu faire état de situations individuelles ou collectives dont certaines font l’objet de rumeurs calomnieuses pour les agents concernés. Il convient donc de cesser le bouche à oreille sur des faits non vérifiés :

 

- Parce que vous êtes nombreux à vous sentir concernés ( une cinquantaine de personnes ont participés à l’AG ) ;

- Et parce que chacun d’entre nous peut se retrouver dans une situation semblable,

 

 

 

Venez nombreux soutenir ces agents et les représentants du personnel

qui vont aborder en premier point les risques psychosociaux

 

au CHSCT du Jeudi 13 octobre à 9 h

 

en salle C6 ( sous-sol du CEDIAC ).


Le 6 octobre 2011

 

 

 

UN PERSONNEL SOUS PRESSION ET EN INSECURITE

 

 

 

Le 22 septembre 2011, les syndicats CGT et SUD de l’EPSM Etienne Gourmelen interpellaient la Direction par une lettre ouverte.

 

Dans un Courier du 27 septembre 2011, la Direction nous promet une date de rencontre très rapidement.

 

Cette rencontre n’a toujours pas eu lieu, et aucune ne nous a été communiquée à ce jour.

 

La Direction fait l’économie de rechercher les causes institutionnelles et en appelle uniquement à la responsabilité individuelle des agents de toutes les catégories professionnelles.

 

Parce que l’inquiétude grandit dans les équipes quand à la spécificité de la prise en charge des patients en psychiatrie,

et que les exemples se multiplient dans les services,

 

Venez nous faire part de votre vécu lors de l’assemblée générale conjointe avec SUD.

le mardi 11 octobre 2011 à 14h dans les locaux syndicaux

 

 

 

(nous vous rappelons que vous pouvez utiliser l’heure d’information syndicale).

 

Lettre ouverte à la direction
La CGT lutte contre la régression organisée du service public
201106lettrenettoyageduCAP.pdf
Document Adobe Acrobat 118.0 KB

12 mai 2011

 

Effectifs d'été (suite): la direction donne des gages d'assurance...

 

Voir le tract intersyndical CGT - SUD

 

1 er mai
Appel intersyndical à participer aux manifs!
10511_decla_comm.pdf
Document Adobe Acrobat 211.7 KB

L'intersyndicale CGT SUD a réuni une assemblée générale le jeudi 31 mars.

Après un tour de table des différentes structures présentes nous présentons

nos revendications :

 

- chaque agent, quelque soit son unité et sa fonction, doit pouvoir poser trois semaines pleines de congés aux dates de son choix.

 

- Les règles doivent être les mêmes pour tous. Il existe trop de disparité de gestion entre les unités parfois dans le même pôle !

 

- Les ajustements ne doivent pas intervenir dans des unités isolées mais dans une concertation globale sur l'ensemble de l'établissement en fonction des besoins.

 

- Il faut s'assurer que les structures intra comme extra conservent les moyens de fonctionner au regard de leur effectif minimum. Nous constatons une inflation du nombre d'agent « réquisitionnés » en sureffectif.

 

L'assemblée générale a voté pour :

 

- Un rassemblement le Jeudi 07 Avril à 14 h au CHIC pour la visite de Mr

Gautron, directeur de l'ARS.

 

- Un rassemblement le Mardi 12 Avril à 14 h à l'occasion du conseil de

surveillance de l'EPSM Gourmelen.

 

 Un ultimatum au 15 Avril date après laquelle les saisies sur Cariatides

seront boycottées.

CONGES D'ETE 2011 : COPIE A REVOIR !!

La CGT et la CFDT dans l'unité d'action le 22 mars 2011
Emplois, salaires, conditions de travail...
22 appel commun.pdf
Document Adobe Acrobat 83.7 KB
Des raisons de se mobiliser le 22 mars
BF_22_MARS_TITRES_REFAITS.pdf
Document Adobe Acrobat 1.9 MB
Grève très suivie partout en FRANCE
Article du Télégramme.
Durcissement des droits à la retraite et gel des salaires... Y de quoi!!!
manif 24 juin.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

dernières locales...

 

QUIMPER VILLE - Source : Le Télégramme -
Gourmelen. Les syndicats inquiets pour les urgences
2 juillet 2010 -


Les syndicats de l'hôpital psychiatrique Gourmelen s'inquiètent d'une fermeture partielle du service d'accueil des Urgences et de ses répercussions en chaîne. Ils ont remis une pétition, hier, à la direction.


«Nous avons rencontré la direction mercredi, explique Patrick Lamézec (CFDT). Elle n'a pas répondu à notre question sur la décision de fermeture partielle de l'accueil aux urgences. La seule chose que nous savons, c'est que le budget est toujours en diminution et qu'il faut trouver des moyens pour mener à bien les projets». «Nous sommes opposés à cette fermeture qui désorganiserait la prise en charge des patients, ajoute Patrice Houard (Sud-Santé). Nous sommes dans une logique du toujours plus avec moins de moyens».

Transfert des charges de travail

«Le principe serait de fermer l'accueil d'urgences pendant la journée et de reporter cet accueil sur d'autres services sans moyens supplémentaires. Cela représenterait ainsi six postes récupérés. L'accueil pourrait par exemple se faire en partie aux urgences du centre hospitalier. Celles-ci sont déjà saturées. Il y aurait aussi la possibilité d'admissions directes de patients dans les unités sans passage par les urgences». «La clinique 10 est déjà en état de suroccupation chronique. Le personnel travaille à flux tendu avec la gestion de cas difficiles. S'il y a admission directe sans la régulation opérée par le service d'accueil d'urgence, les conditions de travail du personnel vont en pâtir».

«Demande d'une réflexion globale»

«Nous demandons une réflexion globale dans le cadre du projet d'établissement, ajoute Patrick Lamézec. La direction ne porte pas la responsabilité de la baisse des moyens. Mais dans la situation actuelle, certains projets ne pourront voir le jour faute de moyens. On constate aussi de plus en plus de bascules de services du secteur sanitaire ou secteur médico-social où les rations et quotas d'encadrement, de financement sont inférieurs». Hier, une pétition signée par 260 salariés de l'hôpital Gourmelen a été remise à la direction. Ils demandent à être associés à une réflexion globale sur le projet d'établissement.
 
 
contre la fermeture de l'accueil
La mobilisation intersyndicale se poursuit...
Accueil urgences.doc def.doc
Document Microsoft Word 45.0 KB
Dialogue social: à chacun sa définition
Commentaires sur la réunion avec la DRH et l'intersyndicale ; et sur les retraites des futurs "cadres A"
a chacun son dialogue.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB
L'accueil de jour en question
16 mars 2010 Article du Télégramme
Assemblée générale CGT & SUD
Le service de l'accueil de Gourmelen sur la sellette!!!
fermeture de l'accueil0001.pdf
Document Adobe Acrobat 226.7 KB
Assemblée Générale 19 mars 2010 CGT & SUD
Invitation à faire le point sur les multiples dossiers
AG16mars.pdf
Document Adobe Acrobat 65.9 KB
3500 manifestants selon Le Télégramme... à Quimper
manif du 23 mars 20100001.pdf
Document Adobe Acrobat 364.3 KB
Tous dans la rue le 23 mars
23_mars_toutes_et_tous_dans_la_greve_et_
Document Adobe Acrobat 233.3 KB
Version du Télégramme - Il a omis le drapeau CGT sur la photo
télégramme du 9 fev 2010.pdf
Document Adobe Acrobat 195.7 KB
Sourdes oreilles indébouchables (suite)
Le conflit social s'amplifie. 70 personnels ont envahi le CHSCT extraordinaire pour soutenir les représentants.
lettre ouverte.pdf
Document Adobe Acrobat 55.4 KB
ou l'histoire de sourdes-oreilles
A QUOI SERT LE CHSCT.pdf
Document Adobe Acrobat 308.8 KB
Question d'armoires "à glace"
chsct extraordinaire.doc
Document Microsoft Word 36.0 KB
La caricature de l'économie appliquée à l'hôpital.
Quand la qualité n'est plus le leitmotiv de nos gouvernants!
Billet d.pdf
Document Adobe Acrobat 170.4 KB

impact décembre 2009

La réorganisation des hôpitaux de Cornouaille progresse.

Article du Télégramme du 01/12/2009
Le directeur de l'ARH confirme des mouvements dans les hôpitaux de Cornouaille dans le cadre de la loi HPST
coopérations Cornouaille 12 20090001.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB
compte rendu de la commission exécutive du 26 novembre
élection du bureau et des responsables
thèmes de travail
calendrier
océanides (suite et fin?)
tréouguy
Compte rendu CE 26 11 09.pdf
Document Adobe Acrobat 251.2 KB
Conflit Social aux "Océanides"
débrayage le 26 novembre
Nous avons rencontré le 19 novembre.doc
Document Microsoft Word 946.0 KB
IMPACT octobre 2009
actu locales
Impact.doc
Document Microsoft Word 85.0 KB

suivi des dossiers en cours

prime aux contractuels

 

Le Conseil d'Etat a tranché par la négative!!!

Flèche bas Flèche haut
Loading
pages visitées