2012 JUIN IMPACT CGT le journal des adhérents


EDITO:


Les actualités de l'EPSM Gourmelen se bousculent dans une frénésie déconcertante.

 

Sur certains sujets, les réponses apportées par notre direction nous laissent pantois!

 

A nouveau, des UF font, malgré elles, le centre de l'actu des risques psycho-sociaux...

Ainsi, le serpent de mer de Kerfily, après 2 ans de signalements syndicaux et 35000 € d'un audit consensuel (dans l'anonymat garanti!?), finit dans les rêts de la justice, sous couverture de la direction, coupable d'avoir trahi la confiance du personnel et des syndicats.

A la pharmacie sous perfusion, la direction a mis plusieurs semaines pour réagir.

 

La question financière, le nerf de la guerre, est une condamnation par l'ARS: Ar Sterenn pas financé, un ONDAM à 0.45%...

 

La loi HPST est en route:

- les GCS ont été validés par l'ARS et leur constitution a été formalisée par leur 1 ère assemblée générale.

- pour Gourmelen, sur injonction de l'ARS, un partenariat inédit a "rapproché" le CSAPA avec l'ANPAA de Quimper.

 

Pour autant, la CGT ne peut que vous souhaiter un bon été au soleil.

Bonnes vacances!

 


 

SOMMAIRE:

 

  1. Le Projet d'établissement: le CTE prend ses distances!
  2. Gourmelen: Réorganisation Accueil - Urgences - Hospitalisations
  3. Finances de l'EPSM: l'ARS serre les cordons de la bourse
  4. Contractuel(le)s: La CGT obtient la prolongation des contrats jusqu'aux concours!
  5. Revendications CGT
  6. Mobilisation du personnel

Illusions d'un hâvre de paix
Illusions d'un hâvre de paix

Le Projet d'Etablissement 2012 - 2015.

 

Il est passé aux instances de juin. Le CTE ne le valide pas.

En 2011 la CGT avait souligné la convergence du projet médical avec ses revendications, notamment sur la volonté d'une politique forte du secteur psychiatrique, tout en émettant des réserves sur des projets aux contours flous.

 

Le projet d'établissement présenté un an après, n'a pas apporté de réponses concrètes à ces zones d'ombres. Au contraire, les convergences signifiées vers la mutualisation des moyens "territoriaux", ne fait que rajouter d'autres zones d'ombre.

 

Et alors le pompon, c'est le projet social.

"Projet social 2012/2016, Axe 1 dialogue social ( ! )

                                    Axe 3 bien être au travail ( ! )"

 

« 1ère dépense et 1ère richesse, les femmes et les hommes, agents de l’EPSM doivent pouvoir travailler sereinement dans un environnement bien traitant pour tous et pour chacun. » (extrait du projet social).

Chacun appréciera, au gré des événements et traumatismes vécus dans les UF!!

Un dialogue social bafoué allègrement par la direction depuis la signature de la charte, la CGT envisage de dénoncer sa signature.

Une sérénité et une bientraitance du personnel secoué par la même direction, derrière des motifs de "responsabilité pénale".

On pourrait penser que la direction est plus en recherche de dossiers "bien" présentés que de se soucier d'avoir du concret progressiste.

 

La CGT confirme donc ses réserves sur plusieurs chapitres de ce Projet d'établissement et restera plus que vigilante sur leurs prolongements.


Gourmelen: Réorganisation Accueil - Urgences - Hospitalisations

  Le Projet - Les Interrogations


La rédéfinition de l’organisation des hospitalisations du nouveau projet d’établissement est un sujet sensible qui impacte quasiment tous les unités de psy adulte (UMP, URA, Clinique 10, CAMP).

 

Dans ce projet, théoriquement, les portes d'accès à l'hospitalisation seront réduites:

- Les hospitalisations "programmées à partir des 7 CAMP".

- Les hospitalisations non programmées seront filtrées à l'UMP.

 

Un des objectifs est de supprimer la fonction officieuse "cmp" de l'actuel "Accueil de la Clinique 10".

 

 

UNE FOULE D’INTERROGATIONS


Quels sont les bénéfices, les contreparties pour:

 

- les patients
- les soignants
- les services logistiques:
  • transferts des patients de l’UMP vers la clinique 10
  • organisation des hospitalisations sous contraintes
  • permanence des cadres
  • permanence administrative
  • gestion des lits
  • renforts des cliniques en situation d’urgence psy (agressivité, violence)
  • renforts des cliniques en cas d’absenteïsme du personnel
  • permanence téléphonique


Quel est l’impact financier? Pour le GCS “Urgences”? Pour l’EPSM?
Quel est l’impact du redéploiement de l’activité? sur l’EPSM? sur les moyens alloués?

Quel est l'impact pour le redéploiement du personnel? Nombre? Volontariat de la mobilité? Horaires?

 


 

Les revendications de la CGT :

 

SUR LA PERMANENCE DES MEDECINS PSYCHIATRES


Pour la CGT c’est une condition incontournable à cette réorganisation:

Une permanence de psychiatres à l’UMP pour évaluer, orienter et prescrire les admissions.


Une permanence de psychiatres dans les CAMP pour la prescription des hospitalisations “programmées”.


Une permanence de psychiatres à l'EPSM pour gérer les situations d’urgence psy (chambre d’isolement, tt).

SUR LE PROBLEME DE LA SUROCCUPPATION DES LITS A L’EPSM


La suroccuppation des lits est un frein aux hospitalisations programmées, est un facteur de majoration des mauvaises conditions d’hospi et de travail.
Ce problème ne peut être résolu que par la recherche de solutions aux “hospitalo-requérants”.


La CGT revendique l’augmentation de places dans la filière médico-sociale, dans les foyers de vie, partenariats (associations, conseil général....).

 

La CGT revendique l’optimisation des alternatives à l’hospitalisation (HAD, HJ, CATTP, appartements thérapeutiques)

UNE FOULE D’INTERROGATIONS

 

La CGT exige des réponses concrètes à toutes ces questions.
Pas de blanc-seing à une administration qui a perdu tout crédit de confiance syndicale.

 

 



Finances de l'EPSM: l'ARS serre les cordons de la bourse

 

Ar Sterenn une clinique en survie: L'ARS ne veut pas la financer. Pour 2012, elle avait débloqué un 1/3 de son financement, promettant un 2 ème 1/3 en cours d'année (on attend toujours). le 3 ème 1/3 reste à charge de l'EPSM!!!

 

Parallèlement l'ARS fixe le taux directeur de l'EPRD à 0.45 %, quand le taux régional est à 2.40 %.

 

L'ARS donne de la main droite ce qu'elle prend de la main gauche, quelle générosité!

 

La chasse au gaspi et aux niches gourmelinoises est loin d'être finie.

 

La CGT revendique le financement total d'Ar Sterenn.

La CGT revendique le relèvement du taux directeur au niveau du taux régional.


La CGT a interpellé la DRH le vendredi 17 juin 2012 et obtenu que les contractuel(le)s en cours soient maintenu(e)s dans leur poste jusqu’aux concours prévus cette année, notamment, concours d’AMA et d’éduc spé.

La CGT demande l’évaluation et la révision de ce dispositif pour une meilleure prise en compte des agents.

Voir notre analyse


Partenariat CSAPA - ANPA de Quimper

 

Dans sa logique territoriale, l'ARS a exigé une seule référence dans le domaine de l'addictologie, et a donc imposé à l'EPSM et à l'ANPA de proposer un projet.

 

L'EPSM est désigné "maître d'ouvrage" du projet.

Au final, à partir du 1er janvier 2013, la structure est positionnée à l'ANPA.

L'EPSM transfère son "budget P" à l'ANPA. Le personnel du CSAPA (actuel) ira travailler à l'ANPA, restera employé et sera payé par l'EPSM. L'ANPA remboursera l'EPSM des frais de salaires.

Ce personnel sera sous la direction fonctionnelle du directeur de l'ANPA, mais restera sous l'autorité hiérachique de l'EPSM, via le pôle 2 (en matière d'avancement, de mobilité, de notation...).


Les dossiers en cours d'attente de résolution:

 

Le problème de "la résidence administrative" est en stand-by. Les "ordres de mission sont prolongés de 2 mois", répond la DRH à la question posée par la CGT au CTE du 28 juin..

 

La CGT revendique que la "résidence administrative" soit à l'initiative de l'agent en accord avec le chef de pôle.

 

La Prime Spécifique:

La CGT demande un traitement égalitaire entre toutes les corporations d'agents travaillant dans les services d'hospitalisations et les CAMP! Prime pour tous!

 

UHC:

Pour répondre à l'augmentation de la charge de travail, à l'exigence d'une qualité de travail correspondant aux normes de l'Accréditation, et éviter l'usure physique et le burn-out:

La CGT demande l'augmentation des effectifs de cette équipe.

La CGT demande la prise en compte des restrictions médicales.


Après l'assemblée générale du 21 juin, la mobilisation a réuni plus de 60 personnes, à l'occasion de la tenue du Conseil de Surveillance ce vendredi 29.

Voir l'article du Télégramme.

 

 

 

 

 

Adhérez à la CGT!


Version à télécharger pour affichage
2012 IMPACT CGT juin.pdf
Document Adobe Acrobat 285.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Loading
pages visitées