Archives CGT Gourmelen des années 1950

Les archives les plus anciennes que nous ayons retrouvées. Elles datent des années 1950.

 

 

création d’un bulletin d’information; aides-soignants/infirmiers; 13 ème mois; création d’une caisse de secours mutuel; départ en retraite de SINER; contrôle radio
Redémarrage de la CGT
La CGT décide de créer et diffuser ce bulletin d’infos avec ses moyens modestes, à partager avec les syndiqués. Elle dénonce les tergiversations du gouvernement sur les transformations de poste d’aides-soignants en infirmiers, réclame un 13 ème mois, le contrôle des radios pulmonaires
Eloge pour le départ en retraite du militant SINER.
Création d’une caisse de secours mutuel pour les agents en difficultés.


Mobilisation pour une grève de 24h; retraite possible à 60 ans pour la catégorie A et à 55 ans pour la B; minimum garanti de 30000 F exigé par la CGT pour 173 h mensuelles; difficultés financières de la CGT


La CGT pousse à la grève de 24 h, mais l’unité d’action avec le syndicat autonome est difficile.


Jean Leroux fait une analyse de l’échec de la grève de 24 h: sabordage de la fédération autonome et faible participation à l’AG (15 personnes); 25 ème congrès fédéral CGT; Avance pour les frais d’avocats aux Aides soignants (Yvon Guichoua responsable); Article de Benoit Frachon sur Sectarisme et unité d’action.


aides-soignants/infirmiers; primes; notations
La CGT demande au préfet de permettre à 66 aides-soignants d’être reclassés en tant qu’infirmiers (nouvelle race de travailleurs en psy)


Une délégation est reçue par le chef de cabinet du ministre;

Elections professionnelles: 175 inscrits (10 malades) 137 votants
Commission de classement: services médicaux 124 inscrits, 96 votants, 2 élus CGT avec 50 & 48 voix soit 55 %)
Commission de classement: services économiques 124 inscrits, 40 votants, 2 élus CGT avec 26 & 25 voix soit 65 %)

Conseil de discipline 7 ème catégorie (chefs) 17 inscrits, 15 votants, 2 élus Autonome” avec 12 voix soit 80 %)
Conseil de discipline 8 ème catégorie (infirmiers) 43 inscrits, 33 votants, 2 élus Autonome” avec 22 voix soit 66 %)
Conseil de discipline 9 ème catégorie (ouvriers) 25 inscrits, 18 votants, 2 élus CGT avec 14  voix soit 77 %)
Conseil de discipline 10 ème catégorie (aides soignants) 93 inscrits, 83 votants, 2 élus CGT avec 49  voix soit 59 %)
L’Asile des aliénés en 1954 compte 175 titulaires dont 17 chefs , 43 infirmiers, 25 ouvriers et 83 aides soignants. Les Autonomes sont représentatifs des “chefs” et des “infirmiers”, alors que la CGT représente les “ouvriers” et les “aides soignants”.
Au regard des 1050 employés d’aujourd’hui, les chiffres de l’époque sont interrogatifs.


25 revendications sur les conditions d’hygiène, et revalorisations professionnelles (aides soignants): cours des élèves sur le temps de travail; WC; Douche; vestiaires; garage à mobylette; radios annuelles.


Une pépite historique qui décrit le fonctionnement de l’Asile des aliénés, son organistion hiérarchique, les obligations et droits des salariés.
Patte blanche: un certificat de bonne vie est exigé pour entrer à l’Asile
On y découvre des préposé à la “laiterie”, des “charretiers”, une “religieuse” préposée à la pharmacie, des “quartiers” avec des chefs, sous-chefs, surveillants et... infirmiers qui “devront être diplômés”. Il semble que les surveillants soient l’appellation données aux aides soignants.
On y travaille 40 h / semaine avec 1 jour de repos hebdomadaire et 21 jours de CA, cherchez l’erreur.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Loading
pages visitées