Etre retraité CGT

INTERVENTION de Marie-Claire SONNIC, secrétaire de la CGT RETRAITES de la Santé du Sud-Finistère

CONGRES EPSM GOURMELEN des 2 ET 3 FEVRIER 2012 

 

 

 

 

Le Syndicat CGT des Retraités de la Santé des Hôpitaux de Quimper a été crée en 1982.

 

L’adhérente  la plus ancienne est syndiquée depuis 1945.

Nous nous réunissons 1 fois par mois au local syndical de Gourmelen, nous sommes entre 12 et 15 participants. Les nouveaux retraités sont très peu présents, même à notre pique-nique du mois de juin. Très peu restent syndiqués bien que les actifs leur offrent leur 1ère carte de retraités.

 

 

Dans la société que représentons-nous les retraités et surtout dans la CGT.

 

Cette nouvelle étape de la vie qui, contrairement à ce que l’on veut bien faire croire, n’est pas une charge  pour notre société (les vieux coûtent cher, dit-on) mais au contraire, nous participons aussi à l’économie du pays de différentes façons, par les aides apportées aux besoins des retraités (portage de repas, ménage, jardinage, bricolage etc…ou encore le bénévolat, l’assistance scolaire, la garde des petits enfants, les loisirs)

 

Que sont les retraités dans le monde syndical ?

- une force d’appoint (nombre important dans les différentes manifs.)

ou un groupe d’action qui, avec des moyens de  communications importantes représentent une force.

La syndicalisation doit-elle s’arrêter à la fin de la vie active ?

 

Certes l’activité des Retraités n’est pas la même que chez les actifs, qui nous avons conscience ont de plus en plus de difficultés à accomplir leurs lourdes taches professionnelles  et leurs responsabilités syndicales.

 

Les hôpitaux sont sommés de soigner leur équilibre budgétaire plutôt que les malades. Face à cette politique de casse organisée, que pouvons-nous faire sinon inciter les usagers à refuser les actes privés dans l’hôpital public, expliqué  que cette politique ne va pas dans le bon sens mais vers la détérioration d’une santé de qualité, le privé n’ayant qu’un seul objectif la rentabilité.

Si la syndicalisation reste un de nos objectifs prioritaires, quels sont nos moyens, nos carences, comment convaincre un retraité à rester syndiqué?

 

 Nous, militants depuis de longues années, voyons le syndicat prioritairement à travers l’aspect revendicatif. Est-ce le seul moyen pour intéresser cette catégorie de population ?

Qu’attend un jeune syndiqué qui, subitement libre et parfois sans objectif précis sinon profiter un peu de la vie pour faire ce qu’il a envie.

A-t-il envie de venir encore discuter dans une réunion syndicale des problèmes qu’il rencontre ?

 

Rester sur le seul aspect revendicatif, c’est se priver de bon nombre de syndiqués.

Pour convaincre un nouveau retraité à rester syndiqué, nous avons de grandes possibilités de communication, d’écoute, de discuter et d’avancer nos idées devant les multiples problèmes rencontrés par les retraités que ce soit sur le plan général, pension, sécu, mutuelle, santé, transports trop chers ou inexistants, logement, manque de structure d’accueil pour les personnes en perte d’autonomie et leur coût exorbitant. Toutes ces raisons conduisent bien souvent à rester chez soi, seul, parfois malade et souvent isolé.

Où en débattre, quels moyens sont mis à notre disposition, quels sont les obstacles ?

Une meilleure connaissance de tous les agents partant à la retraite nous permettrait d’avoir un contact rapide non seulement avec les syndiqués mais aussi avec les non syndiqués. Seul les syndicats d’actifs et les correspondants de la MNH CGT sont à même de nous fournir ces renseignements via leur direction.

 

Une autre façon de toucher les retraités, l’association loisirs solidarité retraités crée par la CGT en 1981 n’occupe pas la place qui lui revient. Il faut être à la retraite pour entendre parler d’elle. Elle a été crée pour rompre la solitude, elle accueille largement les retraités pour pratiquer ensemble des activités culturelles, physiques et sportives, des loisirs, des séjours de vacances. La solidarité, la proximité et la convivialité en font une association pas comme les autres. LSR occupe une place originale d’avenir dans le champ associatif de progrès social et de solidarité.

La retraite, çà se prépare, la continuité syndicale aussi et cela avant que l’heure de la retraite ne sonne.

C’est ensemble retraités et actifs que nous réussirons à gagner la syndicalisation ;

A nous de réfléchir ensemble comment renforcer la CGT en répondant au mieux des attentes des actifs et des retraités.    

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Loading
pages visitées