Lettre ouverte

                                                                                          

 

 

 

Quimper, le 22 septembre 2011

 

 

 

 

Monsieur André LABAT

Directeur

EPSM Etienne Gourmelen

 

 

 

 

Monsieur le Directeur,

 

Au regard des multiples situations de violences institutionnelles pour lesquelles nos organisations ont été sollicitées ces derniers mois, (la dernière datant de cette semaine), nous vous sollicitons expressément d’organiser, dans les plus brefs délais, une réunion tripartite direction, CME et organisations syndicales, comme l’avait suggéré le Président de la CME.

 

En l’absence d’une réponse rapide de votre part, nous n’excluons pas l’éventualité d’utiliser les moyens syndicaux dont nous disposons, pour mettre un terme à cette violence.

 

Pour rappel, en référence à l’article 11 de la loi 83-634 du 13 juillet 1983, la Direction est tenue d’assurer la protection de ses agents.

Le personnel de l’EPSM Etienne Gourmelen assure au quotidien ses missions de service public dans un climat délétère de totale insécurité.

 

Nous venons de franchir cette semaine le seuil de l’intolérable. Le devoir de délation n’apparaît pas dans le code du travail. L’hôpital devient-il une entité policière au service du procureur ?

 

Dans l’attente d’une réponse de votre part, qui nous l’espérons sera rapide, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de notre sincère considération.

 

 

 

CGT                                                                                      SUD

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Loading
pages visitées