Flèche haut Flèche bas

  Et n'oubliez pas: adhérez à la CGT!

  66% des cotisations syndicales font l'objet d'un crédit d'impôt!

Nos permanences se tiennent le mardi et le jeudi.

En cas d'urgence, vous pouvez nous joindre : au 07 68 05 15 63

ou envoyer un mail à "cgt@epsm-quimper.fr"


Plan Santé 2022 : un plan d'austérité pour l'hôpital public !

ONI : le retour !

Modèle de lettre pour s'opposer à la transmission informatique des données personnelles
LETTRE REFUS ORDRE INFIRMIER.docx
Document Microsoft Word 13.4 KB

30 Janvier : mobilisation nationale dans les EHPAD

 

 

                                     

 

             

 

Personnels en EHPAD-USLD

 

Assez d’être méprisés !!!!

 

 

 

Conditions de travail dégradées :

 

 

 

-Effectifs insuffisants

 

-Rappel des agents sur leurs repos

 

-Non remplacement des arrêts de travail

 

-Non-respect du code du travail, du règlement intérieur

 

du personnel, des plannings, des dimanches de repos,  des

 

roulements, des temps de pause…

 

-Remplaçants non doublés, pas toujours formés

 

-Précarité

 

-Augmentation de la pénibilité

 

-Métiers dévalorisés

 

-Productivité, polyvalence, glissements de taches….

 

 

 

Maltraitance imposée :

 

 

 

Résidents non levés, à peine lavés, pas toujours habillés,

 

alimentation « bâclée »…

 

   

 

La CGT revendique des conditions de travail et de vie dignes de notre siècle :

 

Ø  ratio d’1 soignant pour 1 résident

 

Ø  embauche de personnel qualifié

 

Ø  véritable plan emploi formation reconnaissant qualification et revalorisation salariale

 

Ø  reconnaissance de la pénibilité de nos métiers

 

Ø  arrêt de la marchandisation du secteur sanitaire/médico-social

 

Ø  arrêt de l’exploitation des personnels et des familles

 

Ø  nombre de lits publics adapté aux besoins actuels et futurs

 

Ø  requalification de lits d’EHPAD en lits d’USLD permettant une réelle prise en charge des personnes âgées poly pathologiques

 

Ø  financement de la perte de l’autonomie par la solidarité nationale (Assurance Maladie)

 

Ø  reversement intégral aux services s’occupant des personnes âgées en perte d’autonomie des sommes abondées par  la journée de solidarité

 

Ø  respect de la charte de la personne âgée hébergée

 

 

 

RASSEMBLEMENT

 

MARDI 30 JANVIER A 15H

 

PLACE DE LA RESISTANCE

 

A QUIMPER

 

8 NOVEMBRE 2016 A QUIMPER

Loi travail ou loi licenciements ?

 

Mobilisation nationale

contre la loi El Khomri

 

Journée de 12 heures,

semaine de 60 heures,

fin de l'obligation de 11h de repos entre 2 prises de poste

 

Vous imaginez déjà l'impact des ces mesures sur nos conditions de travail ?

 

Parce qu'il ne faut pas se leurrer : nous sommes tous concernés ! Nous savons bien que le statut de la fonction publique s'appuie sur le code du travail.

Et nous avons tous des enfants,de la famille, des amis qui travaillent dans le privé.... Nous sommes tous concerné par cette loi qui dénonce le code du travail.

Ce code , socle des droits communs pour tous, est remis en cause par « l'inversion des normes » c'est a dire que les accords d'entreprise et de branche pourront être moins favorables que le code du travail après « concertation » des salariés. Bien sûr qu'ils seront en position de dire non à leur employeur qui mettra le licenciement rendu facile dans la balance.....

De qui se moque-t-on ?

On assassine le code du travail ! A qui profite le crime ?

 

Venez dire NON avec nous, en tenue de travail, avec tous les objets les plus bruyants à votre disposition pour secouer Quimper afin que chacun réalise qu'il se passe quelque chose de grave...

 

Manifestation Jeudi 31 mars

 

place de la résistance à 10h30 !

Projet de loi El Khomri sur le travail

Venez nombreux manifester votre attachement au code du travail qui doit rester l’outil protecteur des salariés dont nous avons tous besoin !!!

Si certains syndicats pensent que la concertation peut suffire dans les entreprises, nous savons à la CGT que, dans un contexte économique difficile, le chantage à l’emploi conduira à de nombreux reculs sociaux d’ampleur d’autant plus que le licenciement interviendrait dès qu’un salarié refuse une modification de son contrat de travail (ex nombres de RTT, taux de paiement des heures supplémentaires,….).

Et il ne s’agit là que d’un des nombreux points litigieux de cette loi….

 

La pétition « Loi El Khomri, non merci » a déjà recueilli 1 154 635 signataires ! Du jamais vu sur internet !

Vous pouvez encore la signer mais mieux encore vous pouvez participer aux rassemblements prévus mercredi prochain à 12h  un peu partout en France à l’appel de nombreux collectifs citoyens, étudiants et syndicaux dont la CGT.

 

Après les « clics » venez mettre une « claque » à la loi El Khomri !!!

 

Départ possible des locaux syndicaux à 11h15 sinon RDV au rassemblement à 12h Place de la Résistance.

 

ATTENTATS A PARIS : Indignation et soutien aux familles endeuillées

La CGT est profondément choquée et indignée par les attentats criminels qui ont été perpétrés la nuit dernière à Paris.

Toute la CGT tient à témoigner de son soutien et de sa solidarité à l’ensemble des familles touchées par cette tragédie. 

Elle salue la mobilisation extraordinaire de l’ensemble des agents des services et entreprises publics, qui montrent en chaque circonstance, leur engagement au service des populations. Les militants et les syndiqués de la CGT continueront plus que jamais à défendre au quotidien les valeurs de solidarité, de paix et de fraternité, valeurs essentielles de la démocratie et de notre république.

Alors que notre société vit une crise économique et sociale terrible, ces fondamentaux doivent être réaffirmés plus que jamais. Face à ces actes criminels sans précédent, toutes tentatives d’opposition de salariés ou de citoyens doivent être condamnées. Le gouvernement vient de prendre des mesures d’urgences en matière de sécurité.

La CGT réaffirme son attachement aux libertés individuelles et collectives.

Au-delà de ces heures d’émotion et de recueillement, d’autres mesures, tant au niveau national qu’international, seront à mettre en œuvre rapidement pour retrouver ces valeurs de la République et conquérir une paix durable partout dans le monde.

Le mouvement syndical français et mondial doit s’unir dans cette période. Les messages de condamnation et de soutien arrivés de nombreux pays du monde, montrent que c’est possible et indispensable.


Montreuil, le 14 Novembre 2015.


Quimper, le 19/10/2015

 

Après la décision unilatérale du directeur d’attribuer les locaux de la clinique 7 non plus à Ar Sterenn mais à Isatis, une vague de protestation s’est fait  entendre dans l’EPSM.

D’abord en CME les médecins ont demandé le respect du projet de service,

 puis en CHSCT et en CTE où les représentants du personnel ont voté leur opposition au projet de la direction,

enfin en Directoire (contrairement à ce que nous avons publié) les médecins n’ont pas eu l’occasion de formaliser leur opposition puis qu’il n’y a même pas eu de vote !

Lors du CTE du 13 octobre, la CGT a fait une contre proposition qu’elle a renouvelée lors du CHSCT extraordinaire du 16 octobre :

Comme personne n’a encore déménagé, rien n’est figé et les différentes positions peuvent être reconsidérées pour rétablir une ambiance plus sereine au sein de notre établissement.

Nous demandons à ce que le projet d’Ar Sterenn soit mené à son terme en emménageant dans la clinique 7 dès que les malfaçons sur la couverture auront été réparées.

Mais alors qu’advient-il d’Isatis ?  Nous avons eu l’occasion en CHSCT de travailler sur leurs conditions de travail inadaptées à la population accueillie dans le service.

Nous suggérons donc que les travaux prévus à la clinique 9 leur bénéficient en premier lieu.

Quand le CHSCT aura levé les doutes sur la présence d’amiante et validé les solutions techniques retenues pour y remédier, Isatis pourrait intégrer :

- des locaux rénovés,

- en rez-de-chaussée,

- avec un accès direct sur une cour fermée,

- avec des douches supplémentaires aménagées,

 - des chambres doubles qui pourraient devenir de grandes chambres simples accueillant les personnes à mobilité réduite (puisque Isatis est un service de 16 lits contre 19 pour  Ar Sterenn),

-  et l’architecture circulaire du service peut permettre une déambulation moins anxiogène pour les personnes désorientées .

La CGT fait appel aux bonnes volontés de chaque acteur institutionnel : direction, communauté médicale et représentants du personnel pour examiner la situation sous un autre angle sans considérer qu’elle soit gravée dans le marbre. Il en va de la confiance envers les engagements pris, du respect du travail de chacun et de l’apaisement du climat tendu que nous rencontrons aujourd’hui par cette mise en concurrence des Pôles entre eux.

C'EST LA RENTREE !

Fin d'année chargée pour le syndicat CGT de l'EPSM Gourmelen !


Un certain nombre de dossiers vont se trouver sur la table : UAR, fin de convention UNEDIC pour les contractuels, nouvelles mesures d'économies....

Nous aurons aussi une vie syndicale marquée par le congrès de l'USD en Octobre et le congrès de notre syndicat en Décembre (10 et 11 décembre 2015).

ASHQ : SOLIDARITE OU CORVEABILITE ?

La santé en mouvement

C'est quand les mesures qui ont fait tant de tort en province touche Paris que les médias nationaux commencent enfin à s'intéresser au sujet....

Il faut faire de la journée de mobilisation nationale du 25 juin un succès pour que les gouvernement stoppe la saignée du service public de santé !

Monsieur le Directeur, cette semaine j’ai perdu mon sourire, cette semaine j’ai perdu l’espoir, cette semaine j’ai perdu mon énergie, et surtout j’ai perdu ma foi en le service public. 

 

Je vous invite, vous et vos conseillers, à venir non pas un jour, mais une semaine au moins, examiner notre quotidien hospitalier, avec sa charge de travail, son lot de violence, d’exigences, de souffrances, de fins de vies, de soins palliatifs. 

 

Venez à nos places tenter de réparer les vivants, passer vos journées debout à courir sans avoir le temps de manger, ni même d’uriner, terminer vos journées avec ce mal de dos, ces jambes lourdes et le cœur serré d’avoir vu la décrépitude des corps. Venez croiser le regard des mourants, trouver les mots justes pour essayer de les réconforter, eux et leurs proches. Tout cela en exerçant de gestes techniques précis, en anticipant des situations à risque vital, en exécutant toujours plus de tâches administratives, en encadrant des élèves infirmiers, tout cela avec toute notre énergie, notre bienveillance, avec nos sourires et sans jamais nous plaindre.

 

Comment osez-vous penser une seule seconde à raccourcir notre temps de travail quotidien, et a supprimer des jours de congés, si précieux pour nous ressourcer ? 

 

N’avez-vous donc jamais mis les pieds plus d’une heure ou deux dans un service hospitalier. Nos jours de congés nous permettent de nous éloigner de cette masse de souffrance, de prendre soin de nous et de nos proches. 

 

Dois-je vous rappeler que nous travaillons en général un week end sur deux, voire plus ? Que nous ne comptons pas nos heures lorsqu’il faut rester plus tard pour gérer une situation de crise ? 

 

Nous ne sommes pas des fonctionnaires comme les autres. Je n’effectue pas des journées de sept heures trente, mais des journées de huit, voire de neuf heures, tout cela pour soigner correctement. 

 

Vous, vous nous proposez le pire, et nous ne pouvons l’accepter. Aujourd’hui, les services hospitaliers sont au mieux en surchauffe, au pire en crise. On fait face à un nombre croissant de malades, à la découverte de nouveaux types de cancers, bref à une population de plus en plus vieillissante, et donc polypathologique et extrêmement fragile. 

 

Vous voulez réaliser des économies sur notre dos : ce n’est ni éthique, ni moral. Nous prenons soin de vos grands-mères atteintes de Parkinson ou d’Alzheimer, de vos oncles atteints de leucémie, de vos enfants atteints de drépanocytose. 

 

Nous sommes passablement usés, mais avec votre projet de réforme, nous sommes désabusés. 

 

Il y a quelques années la durée de vie d’une infirmière à l’hôpital était de dix ans, aujourd’hui elle est de sept. Cela vous questionne-il ? 

 

Vous devriez gonfler le budget hospitalier et surtout nos salaires, nous, le petit personnel, qui avons les mains dans la merdre, au sens propre comme au sens figuré. 

 

Vous êtes en train de tuer le service public, tuer notre motivation et nos convictions. J’ai 31 ans, je travaille depuis 5 ans entant qu’infirmière pour le service public.

 

Après 3 années d’activité professionnelle dans un service de réanimation de 18 lits, que vous avez d’ailleurs eu l’occasion de visiter récemment, j’ai fait un burn out. 

 

Je ne me suis jamais vraiment remise de la mort d’une patiente de 60 ans. Nous l’avons faite sortir en urgence pour accueillir un autre patient atteint d’une insuffisance rénale aigue qu’il fallait dialyser en urgence. Je me revois installer cette patiente sur un brancard, lui expliquer en deux mots qu’on la transférait dans un service plus léger. J’ai vu dans ses yeux son inquiétude, et faute de temps, je n’ai pu prendre ne serait-ce que deux minutes afin de la rassurer. Toujours plus de patient et toujours moins de temps. Cette patiente est revenue quarante minutes après sa sortie de notre service, intubée, ventilée sous catécholamine Elle avait fait un arrêt cardiaque de stress. Elle est décédée trois jours plus tard. 

 

Et si cette femme avait été votre mère ? Que penser ? Que ressentir ? Que dire à ses deux enfants ? J’ai posé ma lettre de démission quelques jours après. 

 

Je vous donne une piste intéressante pour réaliser des économies : les laboratoires pharmaceutiques, qui devraient être une industrie tournée vers l’humain et non le profit. 

 

Trouvez-vous cela éthique et moral qu’ils facturent 41 000 euros trois mois de traitement par Sofosbuvir, médicament soignant l’hépatite C ? Ces entreprises pharmaceutiques dépensent seulement 12 % de leur fonds propres en recherche et développement, le reste étant financé par des fonds public. Commencez par vous servir dans l’argent que brassent ces entreprises. Et puis remettons le principal intéressé au centre de nos préoccupations : le patient. 

 

La qualité des soins du service public passe d’abord par du temps, un bon accueil, une bonne évaluation clinique. 

 

Vous allez faire mourir nos compétences, puisqu’on sera contraint d’en faire toujours plus avec moins de temps et c’est le patient qui va en pâtir. Le patient c’est vous demain, l’un de vos proche, votre bien aimée, vos enfants.

 

Mademoiselle Fensch Clémentine, infirmière à l’AP-HP.

Pauvres contractuels, contractuels pauvres

Primes aux contractuels :

« Pour l’instant, on ne touche à rien. »

Quimper, le 26/11/2014

Si le « on ne touche à rien » pourrait nous rassurer, le « pour l’instant » reste inquiétant !

Le directeur a donc répondu à la sollicitation de la CGT en proposant ce matin une rencontre avec l’ensemble des organisations syndicales.

En voici un résumé :

«  On ne touche à rien » : après avoir repris le contexte de cette rencontre (versement indu et illégal de certaines primes aux contractuels infirmier(e)s et aides soignant(e)s), le directeur nous annonce qu’il endosse la responsabilité de continuer de verser ces primes aux contractuels de l’EPSM.

Nous accueillons favorablement cette décision.

Il y a actuellement 76 agents qui sont concernés pour un montant global de 140000€ soit 0,26% du budget de l’EPSM.

Les primes en question sont :

- pour les infirmiers : la prime spécifique, dite prime Veil, d’un montant de 90€ mensuel et la prime spéciale de début de carrière d’un montant mensuel de 38,65€ versée aux agents à l’échelon 1 et 2 du grade 1 ;

- pour les aides-soignants : la prime spéciale de sujétion représentant 10% du salaire indiciaire ( soit 144 €) et la prime forfaitaire de 15,24€ mensuel ;

- pour les cadres : la prime d’encadrement de 91,22 à 167,45€ en fonction du grade.

Si on s’arrêtait là nous serions rassurés ! Sauf que…..

« Pour l’instant »

L e directeur et la DRH ont bien insisté sur le caractère illégal de la mesure de maintien des primes. Sans modification législative ou réglementaire au niveau national, cette disposition a de grand risques d’être rapidement remise en cause !

De plus, les directeurs d’établissements hospitaliers de Bretagne doivent se réunir en décembre pour définir un position commune sur le sujet.

Quand on sait qu’un certain nombre d’entre eux ont déjà pris la décision de ne plus verser ces primes, on peut, hélas, envisager un consensus vers le bas !

Notre directeur semble donc prendre un risque mesuré en maintenant les primes puisque la situation risque d’être très éphémère !!!

Nous dénonçons cette perte de pouvoir d’achat intolérable :

à travail égal, salaire égal !!!

Contractuel(le)s ! Vous pouvez manifester votre colère gratuitement et sans risque en votant tous et toutes aux élections professionnelles  

dès aujourd’hui par courrier où au bureau de vote

jeudi 4 décembre !

"Et si ça coince ?": le travail en EHPAD.

Le travail déhumanisé

Le "management" ne nous ménage pas !!!

Enterrement de l’EPSM en place publique !

Pendant que les hôpitaux se mobilisaient un peu partout en France, voici ce que nous avons fait pour l'EPSM Gourmelen avec le soutien du CHIC à Quimper et avec d'autres délégations CGT que nous remercions au passage


Action innovante du 03 juillet 2014

 

Nous vous invitons à rejoindre en nombre et en tenue de travail l’enterrement de l’EPSM en place publique !

En effet, il s’agit de manifester notre désaccord avec les mesures d’austérité qui se multiplient dans le milieu hospitalier et à Gourmelen en particulier.

Non aux pertes de postes !

Non aux fermetures de services !

Non aux mesures salariales !

Travailler plus pour gagner moins ?

Dégrader les conditions d’accueil des patients ?

Dépecer le service public de santé  et réduire l’offre de soin ?

 

Le jeudi 3 juillet à 17h30, 4 croque-mort déposeront un cercueil devant la mairie. Puis, par petits groupes, le personnel rejoint le cortège et s’allonge à terre pendant la lecture d’une oraison funèbre sur l’hôpital public.

 

STOP OU ENCORE ?

 

 

Pour la direction c'est : encore ;

 

pour nous, c'est : STOP !!!

 

Quimper, le 29/05/2014

 

 

 

 

 

 

 

Lors du CTE du 27 mai, la direction nous a présenté 4 scénarios d'économies inscrites au budget 2014 :

 

  • Mesures sur les salaires : remise en cause des primes chaussures pour certains agents ( lesquels?) , suppression de la prime 1ère catégorie (dite prime d'insalubrité) pour les agents de l'extra hospitalier et modalité de changement d'échelon à la durée moyenne (soit au temps maximum dans l'échelon!)

     

    Ce sont des mesures qui vont impacter directement notre pouvoir d'achat déjà mis à mal par le gel du point d'indice depuis 2010 !!!

     

    Le mode de progression de carrière va lui impacter non seulement nos revenus ( entre

    8000 et 24000 € de perte sur une carrière en fonction du grade) mais aussi nos retraites futures, qu'elles soient proches ou lointaines, puisque l'espoir d'attendre les derniers échelons plus favorables avant son départ s'éloigne à mesure que la durée de carrière s'allonge...

  •  

    Mesure de suppression de personnels : avec une restructuration sauvage de l'accueil qui, sans que n'ait été évalué l'impact de cette restructuration sur le fonctionnement de l'EPSM, voit ses effectifs infirmiers fondre de 11 ETP à 4,5 ETP !!!

  •  

    Mesure sur les tarifs hospitaliers : en faisant passer le forfait journalier de 13,50 € à 30 € sur le dos des mutuelles !!!!

    Nous pouvons penser que leurs tarifs ne pourront qu'enfler puisque tous les hôpitaux tirent sur cette grosse ficelle....

  •  

    Mesure de réduction de dépenses hotelières : ah bon ? Encore moins de papier toilette et de sacs poubelle dans les unités ????

     

    Alors que la communauté médicale avait rejoint la coordination en 2013 pour lutter contre les gels de postes intolérables à leur yeux, force est de constater qu'ils n'ont pas empêché l'hémorragie de personnels :

    - 9,76 ETP suite à la perte des rtt, - 6,5 ETP à l'accueil, des structures fermées, des absences longues (arrêt ou congés maternité) non remplacés....

     

    Si l'EPSM n' a pas les moyens de ses missions,

    il doit revoir ses missions au regard de ses moyens !

     

    Il est inenvisageable pour nous qu'une perte de pouvoir d'achat des agents permette de financer des travaux ou de développer le projet médical !!!!

     

    Si on n' a pas de sous, on stoppe tout !!!

     

    Il devient même indécent de défendre un projet médical en expansion quand l'ensemble des mesures d'économies ne pèse que sur les mêmes !!!

     

    Nous demandons le gel de tous les projets médicaux et architecturaux en cours.

    Nous exigeons que les agents, qui ont déjà trop largement contribué en perdant 3 RTT, ne subissent plus aucune perte de revenus et qu'on arrête de nous taper sur la tête !

 

Nous sommes solidaires des luttes dans les autres hôpitaux et nous soutenons évidemment l'intersyndicale CGT/SUD de l'hopital de Caen !

 

Nous savons nous unir avec les partenaires de bonnes volonté dans les circonstances graves et nous reviendrons très vite vers vous pour nous battre ensemble et défendre nos conditions de travail et notre pouvoir d'achat !!!

 

Fonctionnaires en colère!

 

Toutes et tous en grève et dans les manifestations le 15 mai

voir le tract de la CGT Santé

 

Mobilisation inter syndicale pour le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

 

Rassemblement jeudi 15 mai 2014 de 10h30 à 12h

 

Place de la résistance à Quimper

 

Venez nombreux défendre votre droit à une rémunération décente.

 


Vers un printemps social!

Un 1er mai très revendicatif

 

"Avec 210 000 manifestants dans 296 rassemblements souvent unitaires (à comparer au 160 000 de l’an dernier), les salariés, les privés d’emploi, les retraités ont exprimé leur colère mais surtout leur volonté de changement. Ce 1er mai 2014 a été l’occasion de mobilisations massives des salariés dans tous les pays d’Europe, et ailleurs dans le monde, témoignant la solidarité entre travailleurs et les convergences de luttes, face aux mêmes politiques d’austérité qui les frappent. Lire le communiqué de la CGT en date du 1er mai."


 

 

RASSEMBLEMENTS – 1ER MAI 2014

10 H 30, place de la Résistance – QUIMPER

10 H 30, place de la Résistance – CHATEAULIN

lire le tract

 

 


Journée de formation régionale CGT pour la Psy !

Contactez- nous pour vous inscrire.....

Boycott des élections des ordres professionnels!

S’abstenir et boycotter les élections départementales de l’ordre !

25 mars 2014

Dans le cadre de l’intersyndicale nationale contre les ordres professionnels, la CGT appelle tous les infirmiers de l’établissement adhérents à l’ordre (forcé-e-s ou volontaires) à s’abstenir ou à boycotter les élections départementales de l’ordre qui se déroulent jusqu’au 3 avril par un vote par correspondance.

Lire l’appel national intersyndical.

Psychologues: Mobilisation - Grève le 10 avril

19 mars 2014

Appel à une grève nationale le jeudi 10 AVRIL 2O14 pour les psychologues de la Fonction Publique (FPE, FPT, FPH), du secteur conventionné.

 

lire l'appel de la fération santé

18 mars MOBILISATION pour les SALAIRES & l'EMPLOI

Plus de 200 manifestants  devant la CPAM, à Quimper


Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires appellent l’ensemble des salariés, chômeurs et retraités à se mobiliser et à participer massivement aux actions interprofessionnelles de manifestations, rassemblements et grèves du 18 mars.

Lire le communiqué intersyndical

lire l'appel de la Fédération Santé CGT

Etudiants infirmiers otages des patrons de la Santé Privé

..."Non contente de percevoir le montant du CICE et de la baisse programmée des cotisations patronales, la FHP en demande toujours plus. Alors que l’hospitalisation privée a toujours choisi, avec l’accord des tutelles, d’investir uniquement les activités les plus rentables, elle voudrait aujourd’hui continuer à rémunérer grassement ses actionnaires en oubliant au passage ses propres salariés-es. Pour arriver à ses fins, elle n’hésite pas à mettre en péril une année d’étude pour une partie des 30 000 élèves."...

lire le communiqué de la Fédération Santé CGT du 3 mars 2014

Lire le tract intersyndical

 

 

A QUI PROFITE LE PACTE DE RESPONSABILITE?

..."Pour la CGT, le « Pacte de responsabilité » n’est pas un pacte pour l’emploi. Il n’impose aucune obligation de résultat, n’offre aucun chiffrage et n’engage personne. 

Le patronat ose par ailleurs en conditionner la mise en œuvre à ce que la puissance publique mettra sur la table à travers de nouveaux cadeaux, soit l’exact contraire de ce que nos concitoyens sont en droit de réclamer : la conditionnalité et l’évaluation des aides publiques aux entreprises...."

lire le communiqué de la CGT

lire l'analyse et les propositions de la CGT

 

La "toile" continue de s'étoffer!

Retrouvez les infos de nos camarades CGT du CHIC sur:

 

http://www.cgt-chic-cornouaille.fr/

 

Retrouvez les infos de nos camarades CGT de la Santé Privé et de l'Action Sociale de Brest:

 

http://www.syndicat-cgt-action-sociale-sante-privee-brest.org/

Attaque sur la catégorie active des agents hospitaliers!

4 février 2014 "Pas question d’un recul en arrière de 30 ans pour la CGT !

Après l’attaque frontale sur les infirmières avec un odieux chantage (une petite augmentation de salaire contre la perte du départ anticipé à la retraite), la reconnaissance de la pénibilité est de nouveau remise en question pour d’autres professionnel(le)s de nos hôpitaux, mais très sournoisement..."

lire le communiqué de la CGT Laborit

signez la pétition

Revalorisation des grilles: une aumône pour les catégories C & B...

2 février 2014 "...Les décrets et arrêtés d’application des nouvelles grilles indiciaires pour les catégories B et C, dans la fonction publique hospitalière, sont enfin parus au Journal Officiel de ce matin.

Cette aumône méprisante lâchée par le Gouvernement aux catégories B et C ne rattrape en rien le gel du point d’indice que subissent depuis 2009 les fonctionnaires.

..."

lire le communiqué de la Fédération Santé CGT

voir les nouvelles grilles catégorie C de L'USD CGT 56

voir les nouvelles grilles catégorie B de l'USD CGT 56

Hôpital Douarnenez: Personnels très mobilisés...

31 janvier 2014

Hôpital. Le conflit social monte d'un cran

www.letelegramme.fr

Nouveau débrayage, hier, des salariés du centre hospitalier Michel-Mazéas. En interpellant la direction de l'établissement, les agents regrettent l'absence de dialogue avec le service des ressources humaines. Ils ont surtout dit leur malaise croissant et ont annoncé un nouveau débrayage jeudi procha...

6 février: manifestations interprofessionelles...

"...La CGT propose, dans l’unité la plus large, de porter ensemble nos exigences en matière de salaires, d’emplois, de conditions de travail, de protection sociale, de service public, le 6 février 2014. Sur les lieux de travail, agissons pour porter nos revendications et retrouvons nous nombreux pour manifester tous ensemble.

 

Pour être plus forts, se défendre, gagner des droits, prenez toute votre place dans la CGT en vous syndiquant...."

 

Lire le tract de l'UD 29

Lire le tract de la Fédé Santé

Lire l'appel de la CGT

 

Rassemblement à Quimper devant la Préfecture à 11 h

CH DZ: la moitié du personnel débraye à l'appel de la CGT!

Douarnenez. La moitié du personnel soignant a débrayé aujourd'hui
23 janvier 2014

Sur les quelque 700 personnes (hormis les médecins) qui travaillent au centre hospitalier de Douarnenez, environ 350 ont débrayé ce jeudi après-midi, à l'appel de...

Source : www.letelegramme.fr

EHPAD: Assez d'être méprisés!

CGT de la Fonction Publique Hospitalière et de la Fonction Publique Territoriale s'associent dans le Finistère et se lancent dans une campagne pour dénoncer les carences dans les EHPAD et les USLD et exiger des moyens supplémentaires auprès des tutelles (Sécu, Conseil Général, ARS).

Lire le tract

Votre travail a une valeur !


Votre travail a de la valeur ?

 

Votre travail a une valeur !!

 

Quimper, le 13/01/2014

 

 

 

 

 

Il est difficile de se joindre aux concerts de vœux de bonne année quand on sait que 2014 commence par la décision du directeur de nous supprimer 3 RTT.

 

Quelle sera la prochaine étape ?

 

Tout au moins nous pouvons nous réjouir du fait que les contractuels de l’établissement seront, en 2014, traités de la même manière que les titulaires pour le temps de travail.

 

Sommes-nous sûrs de n’avoir donné que 6 min de notre temps de travail ?

 

NON.

 

La CGT, lors du dernier CTE du 17 décembre,  a porté en question d’ouverture le problème du « temps de vestiaire ».

Notre règlement intérieur, conformément à l’art 5 du décret du 4 jan 2002, intègre comme temps de travail le temps nécessaire à l’habillage et au déshabillage des agents devant porter une tenue professionnelle. A Gourmelen, ce temps est de 2x 5 min par jour.

 

En instaurant des bornes horaires entre 6h50 et 21h15 pour le jour, cela implique deux options :

 

1-    le personnel respecte ses droits et les transmissions disparaissent entre l’équipe de nuit et celle du matin qui ne feront que se croiser et il ne reste que 5 min à l’équipe d’après-midi pour faire les transmissions pour 20 patients à l’équipe de nuit.

 

2-    les temps de transmissions sont de 10 min le matin et de 15 min le soir et le personnel perd donc 10 min de temps de travail par jour.

 

Pour mémoire, 2 min en moins = 1 RTT en moins,

donc 10 min en moins = 5 jours en moins !!!!

 

Il fait donc du travail en dehors des bornes horaires en se changeant avant ou         après son service.

       

        Qu’advient-il de ce temps ? Travail au noir ? Bénévolat ? Temps perdu ?

 

Ou bien Heures Supplémentaires ?

 

 

 

 

Parlons-en, justement, des heures supplémentaires.

 

Comment justifier les différences flagrantes de traitement entre les agents ?

Pourquoi on remet les compteurs à zéro pour certains ? Pourquoi on ne leur propose pas  d’ouvrir un compte épargne temps ? Pourquoi certains se font rémunérer des heures de CET quand on refuse à d’autres d’y placer tout ou partie de leurs heures supplémentaires ? 

Pourquoi ne pas comptabiliser systématiquement les heures supplémentaires dans Agirh puisque que cela est possible ?

 

Ces heures supplémentaires, qu’elles soient consignées sur logiciel ou sur une feuille volante, représentent un temps de travail qui vous est dû soit en rémunération soit en récupération.

Nous sommes salariés de la fonction publique hospitalière et non bénévoles.

 

Notre travail a de la valeur. L’implication et la conscience professionnelle inhérentes aux responsabilités de chacun et de chacune ne doivent pas nous aveugler et nous contraindre à pallier aux désorganisations dont nous ne sommes pas responsables.

 

Notre travail a une valeur : le temps qu’on y consacre et le salaire que l’on reçoit en retour. Oui notre temps de travail a une valeur puisqu’on cherche à y faire des économies.

 

Respectons-nous !

Respectons notre travail !

Respectons la valeur de notre travail !

Respectons notre temps de travail !

 

La CGT vous invite une nouvelle fois à la grève du zèle :

1 min, c’est 1 min !      2 min, c’est 1 jour !!

 

La CGT vous invite à faire entrer vos heures supplémentaires dans le logiciel et, si on vous menace de les annuler ou de les tronquer nous vous invitons à demander à les mettre sur un CET !!!

 

Si vous rencontrez des difficultés, contactez-nous. Ensemble, nous ne vous laisserons pas déposséder de la valeur de votre travail !

 

 

 

Rassurons-nous : l’austérité n’est pas une fatalité puisque nous accueillons un directeur supplémentaire….

 

 

Syndicat CGT de l’EPSM Gourmelen  1 rue E. Gourmelen CS 16003 29107  Quimper Cedex  02 98 98 66 00 poste 6063

 

Permanences le mardi et le jeudi  Retrouvez nos infos notre site : http://www.cgt-epsm-gourmelen.com/

Hôpital Douarnenez: avis de tempête!

FERMETURE PREVISIBLE DU BLOC OPERATOIRE

=

FERMETURE DE LA CHIRURGIE ET D’AUTRES SERVICES

=

BAISSE DE L’OFFRE DE SOINS A LA POPULATION

+

SUPPRESSIONS D’EMPLOIS

 

LA CGT APPELLE L’ENSEMBLE DU PERSONNEL DU CENTRE HOSPITALIER A SE TENIR PRET A SE MOBILISER POUR DEFENDRE L’ENSEMBLE DES ACTIVITES DE L’ETABLISSEMENT

 lire le tract et la pétition de la CGT du CHDZ


Hôpital. « Avis de tempête » sur la chirurgie
8 janvier 2014

« Décidément, l'année 2014 commence bien ». C'est avec ironie que la secrétaire CGT de l'hôpital, Marceline Sévérac, résumait la situation hier. Une situation «...

Source : www.letelegramme.fr


2013: rétrospective syndicale et sociale

Sans vouloir être exhaustif, NVO LE MAG propose un rappel rapide de ce qui a paru marquer l'année 2013, d'un point de vue social et syndical. Ce fut une année riche, en déceptions surtout, mais en combattivité également.

lire l'article

Mobilisation le 6 février dans les fonctions publiques!

Après la nouvelle semaine de mobilisation unitaire des organisations syndicales de la Fonction publique du 9 au 13 décembre, le gouvernement persiste à demeurer sourd aux légitimes exigences des personnels.

Que ce soit en matière de salaires et de pouvoir d’achat, de retraites, d’emploi et de service publics, tout semble indiquer que le Président de la République et le Premier ministre comptent continuer la même politique injuste et improductive en 2014...

lire le tract CGT

Jour de carence

La loi 2013-1278 de finance 2014 a supprimé la journée de carence pour les agents de la fonction publique en congé maladie !

Lire l'article sur "Infosdroits"

Bretagne: 6 syndicats parlent d'une seule voix!

"...Le pacte d’avenir est toujours insuffisant !

Aux propositions économiques qu’il contient, aux annonces d’aides inconditionnelles pour les employeurs, il faut ENFIN impérativement ajouter un volet social conséquent qui prenne en compte l’urgence des situations. Ce pacte doit dessiner un avenir pour l’ensemble des filières et des territoires, ce qui passe également par un engagem

ent fort des pouvoirs publics et des entreprises vis-à-vis des salariés..."

lire le communiqué intersyndical dans le RAPID'Info spécial CESER

lire la déclaration de la CGT Bretagne

REMISE EN CAUSE INADMISSIBLE DE LA PÉNIBILITE DANS LE MONDE HOSPITALIER

4 décembre 2013

Le 14 novembre, le Ministère de la Fonction publique a lancé une concertation sur les conditions de travail, autour de 4 thèmes dont celui de la « prévention de la pénibilité ». Lors de cette première séance, la logique du ministère de la Fonction publique a été de contourner le sujet du service actif, seul système de réparation de la pénibilité existant dans le public.

lire le communiqué de la Fédération CGT Santé

Fonctionnaires: en finir avec la rigueur salariale!

Halte aux baisses du pouvoir d'achat!

 

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGC, CGT, FAFPT, FSU, Solidaires et UNSA exigent une autre politique salariale dans la Fonction publique.

lire le tract intersyndical

CMEet CTE extraordinaire du 29 novembre 2013

C'est donc l'ensemble des organisations syndicales qui ont quitté la salle devant l'intransigeance du directeur.
La CGT a proposé de tester le nouveau logiciel agirh planning et son décompte horaire et non plus forfaitaire (acquisition des rtt au fur et à mesure qu' ils sont générés, donc perte des rtt sur les périodes d'absence) sur une période de 6 mois à 1 an et d'évaluer à l'échéance les économies réalisées.
 
Nous avons exigé de la direction de détailler comment elle allait réaliser ses économies : 3 rtt = 116 mensualités de remplacement = 10 ETP = 430000 €
Il s'agit donc de réduire les remplacements et de reporter l'effort sur les équipes pour qu'elle pourvoient seule à leur absentéisme.
 
Et si l'absentéisme est trop élevé, ces économies ne seront pas réalisées !
 
Nous savons donc que si nous perdons des rtt, rien ne garantie que cette mesure permette de réduire notre déficit.
Tout repose sur des estimations dont la réalisation est très précaire !
 
Concernant l'UMP, là aussi nous sommes inquiets de la tournure  des événements. La perspective de récupérer des lits aux urgences est suspendue à la réalisation de travaux futurs dont on ne maîtrise pas l'échéancier.
 
Dans l'attente, nous ne pourrions récupérer qu'un quart des revenus estimés ( entre 120 et 150 000 € au lieu des 500 000€ escomptés) : le compte n'y est pas !
 
Quant à la situation des contractuels, la direction refuse de revenir à un fonctionnement commun à celui des titulaires.
Le directeur a encore 15 jours pour répondre à la demande d' abrogation de notre avocat. Nous attendons donc cette réponse officielle pour envisager les suites à donner.
 
La CGT défend un temps de travail identique pour tous.
 

Le bonnet ne fait pas le moine!

Fronde contre l’écotaxe, croisade anti-impôts, course aux bas salaires… en chaussant 
le bonnet rouge de la colère bretonne, le patronat appelle ceux-là même qu’il licencie, 
qu’il menace, contre lesquels il joue du dumping social, à manifester à ses côtés. 
Mais, dans un contexte d’exaspération sociale, cette imposture suscite certains échos. Ensemble, CGT, FSU et Solidaires en appellent à un « choc de clarification » et à une manifestation le 23 novembre à Rennes.

Reportages de la NVO.

Pour l'emploi: tous à Morlaix le 23 novembre.

Manif des DRAPEAUX ROUGES
Manif des DRAPEAUX ROUGES
Déclaration unitaire pour la mobilisation des salariés le 23 novembre 2013

Suite de la réunion des organisations syndicales de Bretagne Cgt, Cfdt,Cftc,Cgc, Unsa, Solidaires, Fsu, du 13 novembre à 17h, la déclaration pour la mobilisation régionale pour un Pacte Social

 

Le rassemblement dans le Finistère est à MORLAIX à 15 h.

Lire la déclaration de l'UD CGT 29.

Des cars sont affrêtés , inscrivez-vous auprès de votre syndicat ou à l'UL.


Bretagne. Sept syndicats appellent à une nouvelle mobilisation le 23 novembre
14 novembre 2013

La mobilisation, samedi 23 novembre, prendra la forme de rassemblements ou de manifestations dans chacun des quatre départements bretons, précise une responsable de la...

Source : www.letelegramme.fr

PLFSS 2014: l'austérité n'est pas la solution!

Partout en France les luttes se multiplient dans les hôpitaux et les établissements sociaux, partout pour les mêmes raisons. Elles sont la conséquence de la même politique mise en œuvre par un gouvernement de droite et rebaptisée Modernisation de l’Action Publique pour faire croire au changement par le gouvernement actuel.

Cette politique continue ses ravages au travers des Projets de Loi de Financement de la Sécurité Sociale qui se succèdent d’année en année. Malgré nos appels répétés pour la mise en œuvre d’autres orientations, le PLFSS 2014 ne déroge pas à la règle ........

 

lire le tract "Tous en action du 18 au 22 novembre"

La CGT manifeste pour les emplois, les salariés à Carhaix

Carhaix. L'intersyndicale réunit des centaines de manifestants
2 novembre 2013

Dans la foule, qui a défilé dans les rues de Carhaix dans le calme, quelques bonnets rouges, mais aussi des visages en vert et quelques élus, dont Richard Ferrand,...

Source : www.letelegramme.fr


Appel de la CGT à ne pas participer à la manifestation de Quimper samedi 2 novembre 2013 à 15h00 aux vues du dévoiement de ce rassemblement sur le mot d’ordre ( combat contre l’écotaxe,… où sont les revendications des salariés ?). Il paraît inconcevable de participer à un rassemblement qui ne prend pas en compte la situation des salariés, et d’accompagner des revendications portées par les patrons, les paysans, la grande distribution….qui sont ceux-là même qui licencient et ferment des entreprises, ceux-là même qui n’ont pour objectif que de diminuer leurs coûts et de se dédouaner de toutes leurs responsabilités, et de s’exonérer de plus en plus de tout impôt, taxe qui participent pourtant en premier lieu à l’organisation de notre société.


La CGT organise une manifestation à Carhaix, le samedi 2 novembre 2013 à 15h00

lire l'appel de la CGT

lire l'appel intersyndical CGT - FSU - Solidaires

Ecotaxe: la CGT expose son analyse

Ecotaxe poids-lourds

Les patrons bretons veulent détourner les salariés de la lutte pour leurs emplois

mardi 29 octobre 2013 , par Frédéric Dayan

La mise en œuvre de la taxe poids lourds décidée sous le gouvernement Sarkozy est au cœur d’une levée de boucliers des entreprises bretonnes qui l’accusent d’être la cause des licenciements annoncés dans les grands groupes agroalimentaires bretons. Faisant feu de tout bois, les patrons, soutenus par les édiles de la droite qui ont eux mêmes voté cette taxe, tentent de détourner la légitime colère des salariés dont les emplois sont menacés.

Face à cette situation, le comité régional CGT de Bretagne a produit une intéressante contribution que nous reproduisons in extenso.

Point d'information sur la mobilisation en cours

 

Quimper, le 28/10/2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi de nouveau depuis l’annonce du directeur de retirer son projet de « gel de postes » ?

Pas grand-chose.

La coordination s’est réunie à plusieurs reprises et poursuit un travail de fond (contact avec des politiques, sensibilisation des élus, préparation de groupes de travail…), mais de son côté la direction n’a proposé aucun calendrier de concertation.

Deux séances du CTE ont été convoquées sans succès car l’ensemble des représentants du personnel ont boycotté cette instance. Il s’agit d’une décision de la coordination. Les instances ne sont pas des lieux de travail mais de présentation et de validation de projets travaillés en amont.

Si le directeur considère la coordination comme illégitime, nous pensons que les groupes de travail ne doivent pas concerner les seules instances qui, de toute façon devront voter toute modification du temps de travail.

Le directeur s’était engagé à nous fournir un état des lieux des effectifs dans chaque unité.

Les documents que nous avons reçus ne détaillent que les critères d’allocation de moyens (effectifs théoriques que nous connaissions déjà) et non le nombre et la qualité des agents affectés réellement dans chaque service.

Ces données ne correspondent pas à nos attentes !

Si la coordination ne s’engage pas sur le sujet des RTT, nous continuons notre mobilisation contre ce projet qui se précise pourtant : un CTE extraordinaire est convoqué le 12 novembre pour avis sur ce sujet alors qu’aucune réunion de concertation n’a encore eu lieu !

Il est évident qu’une application de cette mesure dès janvier 2014 est inapplicable en l’espèce. Nous demandons un réel délai de concertation jusqu’en juin 2014 pour permettre à l’encadrement d’établir les plannings de début d’année dans de bonnes conditions.

Concernant le cas des contractuels en 35h : la direction a reçu le 15 octobre un courrier argumenté de l’avocat de la CGT demandant l’abrogation de la note d’information du 24 mai dernier. Faute de réponse dans un délai de deux mois nous avons donné mandat à notre avocat pour porter ce sujet devant le tribunal administratif.

Nous travaillons aussi sur le rapport de la cour des comptes diffusé sur intranet le 12 octobre par la direction générale. Outre des pistes d’économies discutables, ce rapport révèle un certain nombre de disfonctionnements graves au niveau de l’équipe de direction.

Nous communiquerons bientôt à ce sujet.

Nous pensons nécessaire de convoquer une assemblée générale après les vacances scolaires.

Bretagne: quand tout s'écroule, l'espoir est dans la lutte!

Gad. Levée du barrage sur la RN24, la direction propose de renégocier
22 octobre 2013

20H35. Levée du barrage sur la RN24, les salariés de Lampaul-Guimiliau rassemblés à l'entrée de l'usine de Josselin
...

Source : www.letelegramme.fr

Sur Francetvinfo: l'histoire de l'entreprise GAD

Retraites: impossible d'en rester là!

Photo de Le Télégramme de Quimper
Photo de Le Télégramme de Quimper

Ce jour à 17h00, l’Assemblée nationale a voté à 10 voix près le projet de réforme des retraites, pourtant rejeté par la majorité des salariés.

 

Ce même jour, ce sont des dizaines de milliers de salariés et de retraités qui se sont mobilisés au travers de 151 manifestations, le plus souvent dans l’unité syndicale.

 

Les secrétaires généraux des quatre organisations syndicales, CGT, FO, FSU et Solidaires ont ainsi réaffirmé devant l’Assemblée nationale leur opposition à ce projet de loi régressif, contraire aux engagements pris en 2012 par l’actuelle majorité.

 

Les organisations de la CGT se sont déployées durant la semaine du 7 au 11 octobre pour mobiliser les salariés sur cette question des retraites , en lien avec leurs revendications en matière d’augmentation des salaires, de l’emploi, des conditions de travail.

 

Ce projet de loi, voté par l’Assemblée nationale, doit maintenant être examiné par le Sénat. Rien n’est donc joué à l’heure qu’il est.

 

La CGT propose d’examiner avec les autres organisations syndicales les suites à donner pour peser jusqu’au bout sur le débat parlementaire.

 

Communiqué de la CGT: Montreuil, le 15 octobre 2013

Gourmelen: Les lignes bougent!

Portée par les syndicats CGT & SUD depuis le début du conflit en avril 2013, la mobilisation du personnel n'a cessé de s'amplifier et a permis le rassemblement de toutes les composantes représentants le personnel, ralliant ainsi et la CFDT et les médecins au sein de "la coordination du personnel de l'EPSM Gourmelen".

 

Cette étape a remis la direction dans l'obligation de modifier sa stratégie et revoir sa copie.

Les premiers résultats (modestes) répondent à certaines des revendications:

  • négociation pour la restitution des recettes générées par l'activité au CHIC (UMP)
  • étalement possible de la dette sur plusieurs années
  • retrait du gel des postes

 

La CGT, offensive et rassembleuse, maintient sa mobilisation, la vigilance s'impose...

lire le compte rendu de la rencontre avec la direction par la "coordination"

Retraite: Reconnaissance de la pénibilité dans la santé!

La Fédération santé action sociale CGT revendique un départ anticipé pour tous les salarié-es du public et du privé qui font des travaux pénibles (horaires postés, nuits, charges lourdes, produits dangereux …)

voir le tract

Nouvelles grilles de salaire des Catégorie C: une vaste arnaque!

Les grilles présentées le 20 septembre dernier étaient sensées améliorer quelque peu le quotidien des agents de la catégorie C. Cependant, elles méritent d’être regardées avec un peu plus d’attention que le simple regard approbateur que ne leur réservent quelques syndicats prompts à accepter sans réserve ces propositions.

 

lire l'analyse de la Fédé CGT Santé - voir les nouvelles grilles

Le 15 octobre, manifestons tous ensemble

Augmenter les salaires, les pensions et les minima sociaux est une nécessité pour relancer l’économie et l’emploi et pour financer la protection sociale et nos retraites.

 

Les effets néfastes des stratégies patronales, relayées par les plans d’austérité décidés par les gouvernements, ne sont plus à vous expliquer. Ils conduisent l’immense majorité d’entre nous à ne plus admettre de vivre de plus en plus mal DANS et DE son travail et d’avoir de moins en moins de projection possible sur son avenir, en particulier pour les jeunes..."

lire le communiqué de la CGT

Gourmelen: une mobilisation sans précédent!!?

Gourmelen:

 

le personnel a répondu massivement à l'Assemblée Générale médecins/salariés de ce jour, jeudi 3 octobre 2013!
250 personnes environ soit un quart de l'effectif !!
La direction et l'ARS ne peuvent plus dire qu'il ne se passe rien...

CHSCT du 26 septembre 2013: sur fond d'austérité!

Le compte rendu CGT avec à l'ordre du jour:

  • Bilan social
  • Service social du personnel
  • CCME
  • Situations de violence
  • Transfert de patients
  • Kerfily
  • Les 35 heures

 

 


PLFSS 2014: Le gouvernement choisit l'austérité pour les hôpitaux!!?

"...La logique budgétaire et comptable prime donc sur toute autre considération, et en particulier sur la réponse aux besoins. La réforme des retraites, avec l’allongement de la durée de cotisations à 43 annuités en 2035 exprime particulièrement nettement cette logique, mais c’est aussi le cas en matière de santé par exemple..."

 

lire le communiqué de la CGT

CH Quimperlé: dans l'oeil du cyclone HPST!??

Dans son journal d'octobre 2013, la CGT du CH Quimperlé s'inquiète de la "feuille de route" de la nouvelle directrice et craint la fusion avec le CH de Lorient...

lire le "COGITE"

 

à lire aussi dans le même numéro:

- la suppression du "jour de carence" se confirme...
- petit rappel sur les départs en retraite
- modèle de demande de révision de note
- des infirmiers de + en + nombreux et de + en + jeunes...

 

Gourmelen: le mouvement prend de l'ampleur!

Ce jour, mardi 1er octobre 2013, le personnel est venu nombreux participer à l’Assemblée Générale à l’invitation de la CGT et de SUD.

 

Nous allons proposer à l’assemblée générale des médecins une série d’action dont la création d’un collectif pour la qualité des soins par le maintien de l’emploi.

 

 Nous invitons, donc, l’ensemble du personnel à participer en nombre à

l’Assemblée Générale de Jeudi 03 septembre à 13h30 salle 43

 

  à l’appel de la communauté médicale de l’EPSM.

Nous demandons à l’encadrement de faciliter l’accès du personnel à cette réunion.

 

 

Les médecins se prononcent contre le plan

 

Motion des Praticiens Hospitaliers de l’EPSM Etienne GOURMELEN

Refusant les gels des postes imposés par la Direction.

 

Depuis plusieurs mois, l’EPSM E. Gourmelen connaît une situation difficile marquée par un déficit budgétaire ayant conduit la direction à des décisions de gel massif de postes, de modifications des conditions de travail pour les agents (et notamment par la suppression de trois jours de RTT ; les cadres, les médecins et les directeurs n’étant pas concernés). Ces décisions touchent en premier lieu les catégories de personnel les plus précaires en particulier les agents contractuels.

. Situation paradoxale, l’EPSM ayant vu le périmètre de ses missions s’élargir progressivement sous l’effet d’injonctions sociales multiples, les personnels ayant répondu le plus souvent à moyen constant en se réorganisant. Aujourd’hui il nous est demandé d’en faire plus avec moins.

Ce déficit est lié d’une part au non financement d’une partie de l’activité de l’EPSM (activité psychiatrique aux urgences du CHIC, activité d’une unité d’hospitalisation au long cours financée sur la base des critères du médico-social) et d’autre part par un plan d’investissement très lourd justifié par la rénovation indispensable de locaux vétustes et enfin aggravé par la décision de l’ARS d’un taux de reconduction des Dotation Annuelle de Financement à 0% infligés aux secteurs de psychiatrie.

Cela a conduit la direction à prendre des décisions sans concertation, sans réelle discussion, l’espace nécessaire de négociation n’existant plus en raison de la diminution des moyens financiers alloués à l’EPSM.

 

 

 

Nous, médecins de l’EPSM, avons privilégié autant que possible la discussion à travers les instances de l’EPSM mise en place par la loi HPST. Nous constatons que, malgré les votes négatifs qui se sont succédés, la direction a décidé d’un passage en force, décision contrainte par le positionnement dogmatique de l’agence régionale de santé.

 

Dans un contexte national de réduction des dépenses publiques, nous comprenons la nécessité d’un effort de l’ensemble des ministères, du ministère de la santé notamment. Néanmoins, nous ne pouvons que déplorer que cet effort ne repose que sur les seuls personnels des hôpitaux publics et des usagers. Ces décisions politiques se traduisent à l’échelon régional par la mise en place de mesures décidées au niveau des agences régionales de santé, décision que notre direction est amenée à appliquer sans aucune marge de manœuvre en termes de négociation.

 

Considérant cette situation et les conséquences que nous observons sur la dégradation des conditions de travail à l’EPSM Gourmelen et surtout le risque de la dégradation de la qualité des soins pour les usagers de l’EPSM notamment parce que la réalisation effective de ces gels de postes nous contraindraient à la fermeture de structures de soins heurtant gravement nos obligations déontologiques et l’éthique soignante, nous demandons à l’agence régionale de santé de reconsidérer sa position en revoyant le financement de l’EPSM à hauteur des besoins de la population et non à partir d’éléments uniquement comptables.

 

 

 

 

 

Dans l’attente, nous médecins de l’EPSM Gourmelen, nous nous unissons aux personnels déjà mobilisés. Nous envisageons différentes modalités d’action afin de pouvoir être entendus :

 

 

 

  • Nous annonçons la participation de la communauté médicale à la mobilisation de l’ensemble des personnels de l’EPSM.

 

 

  • Considérant l’absence de prise en compte de notre parole lorsqu’elle est portée dans les différentes instances de l’établissement, nous décidons de ne plus participer aux instances et aux différentes commissions .

 

 

  • Nous informerons la population de nos difficultés et des différentes actions envisagées.

Nous demandons l’ouverture rapide de réelles discussions en présence de l’agence régionale de santé, notamment sur l’absolue nécessité de récupérer le financement auprès du CHIC de l’activité importante réalisée par le personnel de l’EPSM au sein des urgences.

 

 

  • Nous appelons les élus locaux à s’intéresser à notre situation, situation qui conduira à ne plus pouvoir répondre aux besoins d’une population dont nous connaissons malheureusement les difficultés (faut-il rappeler la situation bretonne concernant l’usage des toxiques et le taux de décès par suicide ?).

 

  • Nous appelons l’ensemble des personnels de l’EPSM (personnel administratif et direction inclus) à rejoindre ce mouvement ayant pour but de défendre la qualité des soins pour les patients Nous appelons l’ensemble des personnels des structures sanitaires de psychiatrie dans la région à s’associer à nos préoccupations et actions envisagées.

 

  • Nous appelons aussi les associations d’usagers et de familles à nous soutenir afin de ne pas assister à un recul historique en matière de soins. Nous ne pouvons que dénoncer le double discours officiel insistant d’un côté sur la bien-traitance, la prévention, la qualité et la sécurité des soins et de l’autre…, encourageant à des réductions massives des effectifs soignants qui inévitablement pèseront sur le temps passé auprès des patients, les personnels soignants étant la seule ressource en psychiatrie.

 

 

Les médecins de l’EPSM E. Gourmelen

 

 

Gourmelen: la lutte continue!

PLAN D’AUSTERITE SUR L’EPSM

Nous ne pouvons pas laisser faire un tel plan d’économie qui touche l’ensemble du personnel.

 

Poursuivons la mobilisation contre les suppression de postes et de RTT !

 

 Soignants et Techniques, Cadres et Administratifs, Syndiqués ou non, Médecins, Contractuels, Patients et Familles:

Ce sont les conditions de travail des uns et donc les conditions d’accueil des autres qui sont en péril !!

Nous vous invitons à venir en nombre Mardi 1 octobre à 14h30 pour participer à une Assemblée Générale d’information au campement de la clinique 10.

 

Gourmelen: La communauté médicale rejoint la mobilisation des personnels!

Dans un communiqué de 2 pages elle expose son analyse et propose des actions appelant toute la population à soutenir la lutte pour le maintien de soins de qualité et de moyens nécessaires en budget et personnels...

lire le communiqué des médecins


Budget 2014: Le choix de l’austérité

"...L’austérité n’est pas la solution. Elle est le problème. D’autres voies et d’autres choix sont indispensables..."

lire le communiqué de la CGT

CGT. Le rappel des projets et des promesses

Une délégation de la CGT a été reçue hier après-midi en préfecture pour déposer, à l'intention de François Hollande, des doléances et aussi rappeler ses propositions pour l'avenir économique du département.....

lire l'article du Télégramme du 21 septembre 2013

Concarneau. Des manifestants s'invitentà l'inauguration du centre médico-psychologique

Le nouveau centre médico-psychologique pour enfants et adolescents était inauguré, hier après-midi, à Concarneau. Les syndicats Sud et CGT de l'hôpital Gourmelen, l'établissement public de santé mentale (EPSM), qui couvre notamment le secteur concarnois, ont tenu à faire entendre leur voix lors de la cérémonie. Dans une ambiance restée bon enfant, ils ont notamment dénoncé la décision de la direction de supprimer trois jours de RTT, ce qui selon eux représente en volume dix postes en équivalents temps plein. « À cela s'ajoute la suppression de deux postes par pôle soit seize postes. Nous arrivons à un total de 26 postes supprimés sur l'EPSM », indiquent les syndicalistes.

 

source: Le Télégramme du 21 septembre 2013

 CGT - SUD

PLAN D’AUSTERITE SUR l’EPSM, SUITE

 

  Quimper, le 20 Septembre 2013

Notre action d’aujourd’hui

Alors qu’une vingtaine de personnes est restée sur le campement, nous sommes partis à 40 sur le site du Porzou à Concarneau où se déroulait l’inauguration d’un service de CMPI. En présence des responsables et personnels de ce service, de M. Bénard ainsi que d’élus locaux et d’une représentante des usagers, nous avons continué à revendiquer notre action...

lire la suite...

 

Gourmelen. La mobilisation se poursuit

 

20 septembre 2013 - 

 

À l'hôpital Gourmelen, les syndicats Sud et CGT continuent de se mobiliser contre un plan d'économies et ses conséquences sur la qualité des soins et les prestations aux usagers.

lire la suite (source Le télégramme)

 
 

 

Ce jeudi, les représentants de la communauté médicale de l’hôpital Gourmelen à Quimper (Finistère) ont proposé aux organisations syndicales d’échanger sur le plan d’économie proposé par la direction.

Ce plan prévoit de supprimer 3 jours de RTT, ce qui représente, selon les syndicats, 10 postes à temps plein. Des décisions qui sont loin de faire l’unanimité au sein de la communauté médicale d’établissement.

Depuis lundi, un barnum a été installé près de la clinique 10. Ce campement, installé jusqu’à la fin de la semaine, est occupé 24 heures sur 24 par une centaine de membres du personnel qui manifestent ainsi leur mécontentement.

UHC (Union Hospitalière de Cornouaille): ça bouge!?

Vitalys. Dix ans de cuisine dans la santé
19 septembre 2013

Plus de deux millions de repas par an produits et servis par une équipe de 140 personnes dans les selfs, services de soins hospitaliers et maisons de retraite en Cornouaille.Dix...

Source : www.letelegramme.fr

Hôpital. Le bloc opératoire en grève
19 septembre 2013

« Infirmiers très en colère », « On n'est pas des pions », etc. Hier, les personnels du bloc opératoire (infirmiers anesthésistes, infirmiers et aides-soignantes), étaient...

Source : www.letelegramme.fr

UHC: Plan social officiel de licenciement dans les labos! A qui le tour?

 7 licenciements annoncés: conséquence directe de la mise en place de l'UHC!

 

Sud-Finistere.-Licenciements-au-laboratoire-de-biologie-Ty-Bio

Dans l'Ouest-France du 17 juillet

Douarnenez. Les personnels du bloc opératoire de l'hôpital en grève mercredi matin
17 septembre 2013

Les personnels du bloc opératoire de l'hôpital de Douarnenez ont déposé un préavis de grève pour "le 18 septembre". Par communiqué, la section CGT de...

Source : www.letelegramme.fr

30 emplois en jeu: la direction sort les forceps!

Gourmelen. L'action syndicalese poursuit dans l'échange
17 septembre 2013

Hier matin, sur un carré de pelouse à l'ombre de la clinique 10 (unité d'admission). Une vingtaine d'agents de l'hôpital Gourmelen montent un barnum.La tente...

Source : www.letelegramme.fr

Ce lundi 16 septembre 2013, à l'initiative de l'intersyndicale CGT & SUD, un camp de base est installé  près de la clinique 10. Nous appelons l’ensemble du personnel à nous y rejoindre pour faire vivre ce campement : c’est le camp de base des salariés, pour les salariés, par les salariés.

 

Pendant ce temps la direction demande aux pôles de supprimer jusqu'à 4 emplois dans chaque pôle...

lire le tract CGT & SUD

Gourmelen:26 emplois supprimés - 3 RTT sucrés: CGT & SUD avec les personnels durcissent la riposte!

Face à une direction qui se veut inflexible, les syndicats CGT & SUD invitent les personnels à une semaine de forte mobilisation du 16 au 22 septembre...

 

lire les communiqués

 

lire l'article du "Télégramme"

Pour une meilleure répartition des richesses!

Ce début septembre l'Union Locale CGT de Quimper dresse son analyse de la situation économique et sociale, lors des différentes manifestations...

Elle énonce ses propositions...

 

lire la prise de paroles du 7 et 10 septembre

370 000 manifestants dans 200 villes du pays !

Reportage dans le cortège francilien et premières réactions des dirigeants syndicaux.

 

La mobilisation de 370 000 salariés dans près de 200 rassemblements et manifestations d’aujourd’hui vient confirmer les sondages d’opinion de ces derniers jours pour exiger une autre réforme des retraites. Des milliers de grévistes et de manifestants ont affirmé que d’autres solutions sont possibles pour l’avenir. Augmenter les salaires, revoir les exonérations de cotisations sociales patronales et développer l’emploi… sont autant d’exigences à gagner pour financer notre système de retraite et de protection sociale.

 

Publié par la CGT le mardi 10 septembre 2013

 

Voir le communiqué de la CGT

Gourmelen: la direction campe sur ses positions!

Gourmelen le 7 septembre 2013

NEGOCIATIONS: Déficit, Réduction RTT, Suppression de postes

 

La direction campe sur ses positions!

lire le compte rendu de la CGT

Manifestation à Quimper le 10 contre la réforme des retraites

 

Plusieurs syndicats, CGT en tête, appellent les travailleurs, les étudiants, les retraités à manifester

 

Mardi 10 septembre à 11 h, place de la Résistance.

 

lire l'article du télégramme.

Loading
pages visitées